background img

Quel moyen de transport est le plus respectueux du climat ?

Les relations entre les différents moyens de transport et l’environnement ne sont pas les mêmes. En effet, si certains ne polluent presque pas, d’autres sont des facteurs de grande pollution. Quel est le moyen de transport le plus respectueux du climat ? Découvrez-le dans l’article suivant.

Trois moyens de transport se démarquent vis-à-vis du climat

D’après une étude scientifique, les moyens de transport qui polluent le moins sont :

A voir aussi : Les meilleures destinations faciles d'accès en transport en commun

Le vélo, le véhicule le plus écologique

Le vélo est le moyen de transport populaire le plus écologique. Son utilisation fréquente contribue à contrôler la qualité de l’air. Car, il n’émet pas de dioxyde de carbone dans l’atmosphère pendant ses trajets. Les grandes villes du monde entier ont déjà adopté cette méthode pour créer une politique plus durable. Ainsi pour contribuer à rendre l’urbanisme plus viable. Par conséquent, les entreprises utilisant un système de partage et/ou de location de vélos sont de plus en plus courant.

Le train et le transport ferroviaire

On peut citer ensuite les trains, et les véhicules ferroviaires en général tels que les métros et les tramways. En effet, ils représentent le transport de masse ayant les plus faibles émissions environnementales. Ils peuvent transporter plus de 150 personnes avec une émission de 14 g de CO2/personne. C’est une alternative plus durable qui peut contribuer à réduire l’empreinte carbone.

A lire également : À quelle période aller en croisière en Alaska ?

Le bateau, une alternative plus durable

Selon le ministère de l’Énergie, un navire commercial émet environ 18 grammes de CO2 par kilomètre parcouru. C’est une option plus écologique que d’autres formes de transport, comme la voiture ou l’avion (selon les émissions et l’occupation). C’est un moyen de transport de plus en plus populaire. En effet, il a donné naissance à un mouvement appelé « Flygskam ». Sa signification est « honte de voler », et vient du suédois.

Autres innovations durables

Les dernières innovations technologiques peuvent également aider les entreprises de transport pour leur application au transport durable de marchandises.

Par exemple, cet été, la société japonaise K Line a lancé un nouveau porte-voitures pour le transport de véhicules. Il est équipé de plus de 900 panneaux solaires, développés pour fonctionner dans des conditions défavorables. Ils sont capables de générer tout l’éclairage du pont des voitures. Il s’agit du premier des huit navires que la compagnie construira. C’est de ce fait, le navire de transport le plus durable au monde.

Il ne s’agit cependant pas de la seule innovation. En effet, une autre des améliorations appelées à révolutionner la logistique est mise au point par la société suédoise Volvo. Il s’agit des « autoroutes électriques ». C’est une voie équipée d’un matériel électronique, très similaire à celui d’un tramway. Il permettra aux camions de réduire à zéro les émissions polluantes et d’éviter les arrêts pour recharger les batteries. Malgré cela, toutes les mesures ne sont pas suffisantes pour parvenir à une logistique écologique et respectueuse de l’environnement. Ceci afin de la préserver pour les nouvelles générations.

Comparaison des émissions de gaz à effet de serre entre avion, voiture et train

Si l’on compare les émissions de gaz à effet de serre entre avion, voiture et train, on peut dire que le transport en avion est le plus polluant. Effectivement, selon une étude réalisée par l’Union Européenne en 2019, un vol de Paris à New York produit autant d’émissions qu’une année entière de conduite d’une voiture. Cela s’explique notamment par la consommation importante de carburant nécessaire pour faire voler un avion.

Le transport routier n’est pas non plus exempt d’impact sur l’environnement. Les voitures produisent des émissions nocives pour la qualité de l’air ainsi que du CO2 qui contribue au réchauffement climatique. Certains progrès ont été faits ces dernières années avec des normes environnementales plus sévères imposées aux constructeurs automobiles. De même, il existe aujourd’hui des voitures hybrides ou électriques qui permettent une réduction significative des émissions.

Si nous prenons en considération le train comme moyen de transport durable, écologique et peu coûteux pour se déplacer sur de longues distances, alors la SNCF affirme que le TGV ne produit qu’un quart des émissions liées au trajet effectué durant un voyage similaire effectué en voiture ou même un cinquième comparé à celui effectué dans une ville via les transports publics. Le chemin parcouru depuis sa création a permis son amélioration continue tout en restant économiquement stable.

La différence dans les émissions de gaz à effet de serre est donc importante en fonction du moyen de transport utilisé. Le train et la voiture peuvent être considérés comme des alternatives plus respectueuses de l’environnement, néanmoins le train reste une option nettement supérieure pour les voyages sur de longues distances.

Les avantages écologiques des modes de transport alternatifs comme le vélo ou la marche

En plus des modes de transport traditionnels tels que le train, la voiture ou l’avion, il existe aussi des alternatives écologiques qui ont fait leurs preuves. Parmi celles-ci, on trouve notamment le vélo et la marche à pied. Ces moyens de déplacement sont non seulement bénéfiques pour l’environnement mais aussi pour notre santé.

Le vélo est un moyen de transport très pratique pour les trajets courts en ville. Effectivement, il permet d’éviter les bouchons et ne produit aucune émission polluante. De nombreux aménagements cyclables ont été mis en place dans les grandes villes ces dernières années afin d’encourager cette méthode de déplacement douce. Les avantages du vélo vont bien au-delà de son caractère écologique : il s’agit aussi d’un exercice physique excellent qui contribue à maintenir une bonne santé cardiovasculaire.

Quant à la marche à pied, elle constitue un choix idéal pour les petits trajets quotidiens comme faire ses courses ou aller chercher ses enfants à l’école. Elle est totalement respectueuse de l’environnement puisqu’elle ne requiert aucun carburant ni énergie fossile consommée. La marche a aussi prouvé ses vertus sur notre santé : elle renforce nos muscles et nos os ainsi qu’elle nous aide à garder une bonne forme physique globale.

Chacun doit adapter son mode de locomotion selon sa condition physique ainsi que la distance parcourue, avec précision autant qu’il peut se servir des moyens alternatifs si cela lui convient parfaitement sans trop perturber son emploi du temps. Les transports publics tels que le bus ou le métro sont aussi une option de choix pour les trajets en ville, sans compter sur l’usage partagé de la voiture qui incite à des pratiques plus écoresponsables.

Il faut prendre conscience des impacts écologiques liés aux différents moyens de transport et d’adopter si possible un mode de déplacement respectueux pour notre environnement tout en favorisant notre santé globale. Le choix du moyen de transport utilisé doit être adapté à chaque situation afin d’optimiser les bienfaits tant personnels qu’environnementaux ainsi que sociaux et économiques, notamment dans nos villes où se concentrent encore beaucoup trop les flux migratoires.

Catégories de l'article :
Transport