background img

Pourquoi la reprise des croisières Costa prend du retard ?

white boat on body of water at daytime

Depuis peu, il a été remarqué que la compagnie Costa accuse un énorme retard dans ses activités. Cette situation reste cependant injustifiée auprès de plusieurs adeptes de cette grande enseigne de croisières. Pourquoi la reprise des croisières Costa prend donc autant de retard ? Plus de détails ici.

Des précautions contre la pandémie du Coronavirus

L’une des raisons qui justifient le retard de la reprise des croisières Costa est la forte propagation récente du Coronavirus ayant fait beaucoup de victimes. En effet, certaines destinations de croisières n’ont pas encore gagné la lutte contre le mal. Le ‘’monde des croisières’’ se voit donc affecté de ce fait. Ce phénomène peut s’expliquer sous deux angles.

A lire en complément : Découverte des Philippines : top îles incontournables à visiter

Le cas du Ruby Princess

S’il y’a un évènement qui a surtout conduit beaucoup de compagnies dont Costa à retarder la reprise des croisières, c’est bien le cas du navire Ruby Princess. En effet, ce paquebot de Princess Cruises du groupe Carnival a récemment déclaré un total de 253 cas de Covid-19. Il faut rappeler que le navire Ruby Princess est doté d’une capacité à contenir 3080 passagers et 1200 membres d’équipage.

Le paquebot a atterri à San Francisco le 23 avril en comptant déjà un total de 35 cas à bord. Bien avant ce drame, il avait déjà enregistré un total de 143 personnes atteintes de la pandémie au retour d’une croisière ayant duré deux semaines.

A lire également : Où aller en vacances de Noël au soleil ?

S’en suivront malheureusement 73 autres cas durant le mois de mai. Ce tragique évènement a valu au navire Ruby Princess le nom de « paquebot maudit ». En plus de cette appellation ternissant sa grande réputation, la compagnie Carnival a dû faire face à d’énormes problèmes. En effet, les autorités sanitaires australiennes l’ont désigné responsable de plus de 800 contaminations, et ce, avec 170 cas autorisés à monter à bord. La compagnie Carnival a ainsi fait l’objet de plusieurs plaintes. Ce malheureux évènement a poussé Costa à retarder ses croisières pour éviter de mettre en jeu la sécurité de ses clients.

Des navires sous surveillance

Il a été rapporté récemment que les autorités sanitaires ont les yeux sévèrement braqués sur un bon nombre de compagnies de croisières. Il est bien vrai qu’avec le cas ‘’Ruby Princess’’, Costa comme bien d’autres compagnies ont décidé de retarder leurs expéditions. Toutefois, ils auraient pu se relancer à tout moment. Mais, la surveillance dont ils font l’objet les oblige à adopter les meilleures précautions. C’est dans cette logique que la compagnie Costa a décidé de limiter ces croisières jusqu’au mois de mai 2023.

Une situation géopolitique délicate

Nous savons tous la situation géopolitique délicate que traverse aujourd’hui l’Europe en ce qui concerne les conflits entre la Russie et l’Ukraine. C’est la raison pour laquelle l’itinéraire de certains navires de la compagnie Costa prévu pour le mois de mai a été récemment annulé.

En effet, ces paquebots doivent nécessairement effectuer des escales à Saint-Pétersbourg en Russie. Cependant, l’insécurité régnant dans cette partie de l’Europe risquerait de compromettre sérieusement la sécurité des passagers. Les bombardements entre les différentes villes de la Russie et de l’Ukraine n’étant plus un secret pour personne !

Voilà également l’autre raison pour laquelle certaines croisières Costa connaitront des retards. Toutefois, quand bien même les destinations seront sélectives, Costa reprend ses belles croisières à partir de mai 2023.

Des enjeux économiques importants pour Costa et l’industrie des croisières

Les croisières sont une activité touristique importante, avec des enjeux économiques considérables. La compagnie Costa ne fait pas exception à la règle et se trouve confrontée à des défis de taille pour maintenir ses activités pendant cette période difficile.

Effectivement, l’entreprise a subi de plein fouet les effets de la pandémie mondiale qui a mis un frein brutal aux opérations maritimes. Plusieurs navires ont été immobilisés durant plusieurs mois dans différents ports du monde entier faute d’autorisation de navigation.

Cette situation a entraîné une perte financière importante pour Costa et l’industrie des croisières en général. Selon les estimations, le secteur aurait perdu plus de 50 milliards d’euros depuis le début de la crise sanitaire.

La reprise est donc cruciale pour permettre à Costa et aux autres entreprises du secteur de retrouver leur rentabilité. Toutefois, cela ne peut se faire sans prendre toutes les mesures nécessaires pour garantir la sécurité des passagers ainsi que celle du personnel navigant sur ces paquebots.

Par conséquent, notre priorité doit être la mise en place rigoureuse d’un protocole sanitaire efficace afin que les voyageurs puissent profiter pleinement et sereinement des croisières proposées par Costa tout en assurant leur santé et leur bien-être.

Les perspectives pour la reprise des croisières Costa dans les prochains mois

La reprise des croisières Costa dépendra en grande partie de l’évolution de la situation sanitaire dans le monde. Selon les dernières informations, plusieurs navires pourraient être remis en service dans les prochains mois, sous réserve de l’obtention des autorisations nécessaires.

Toutefois, cette reprise sera progressive et conditionnée par un certain nombre de facteurs. Pour commencer, il faudra s’assurer que les ports d’escale sont opérationnels et prêts à accueillir les passagers en toute sécurité.

Costa devra mettre en place une organisation spécifique pour permettre aux voyageurs de respecter toutes les mesures sanitaires requises durant leur séjour à bord du navire. La distanciation physique sera notamment un point crucial pour limiter le risque d’infection entre passagers.

La compagnie envisage d’utiliser une approche par cohortage qui consiste à diviser chaque paquebot en groupements distincts afin que chaque groupe puisse prendre part aux activités proposées sans entrer en contact avec les autres groupements.

Costa continuera sans aucun doute à travailler étroitement avec les autorités sanitaires nationales et internationales pour garantir que tous leurs protocoles répondent bien aux normes édictées par ces instances compétentes.

Il est clair que la priorité absolue est donnée à la sécurité des passagers ainsi qu’à celle du personnel navigant sur ces bateaux : on ne peut pas faire courir le moindre risque inutile alors que nous sommes au coeur même d’une crise sanitaire globale sans précédent.

Nous devrons donc rester vigilants et patients avant de pouvoir embarquer à nouveau sur les navires Costa pour des croisières inoubliables.

Catégories de l'article :
Voyage