background img

Quel visa pour travailler aux USA ?

Une chose à savoir avant toute chose est que travailler en Amérique sans Visa est strictement interdit. Ce qui conduit à l’obligation d’en avoir un avant d’avoir le privilège de travailler aux USA. Cependant, il existe plusieurs types de visas de travail et ces derniers donnent différents droits. Quel visa avoir pour quel type de travail ? Voyons cela dans cet article. 

Visas pour emplois qualifiés

Pour déterminer et connaître le type de visa qu’il vous faut exactement, sachez qu’il vous faut d’abord maîtriser les modalités qui vous mettront sur le marché du travail du territoire américain. 

A lire également : Où aller en Italie pendant les vacances d'été ?

Si vous êtes transféré par votre employeur ou votre entreprise dans une filiale se retrouvant sur le territoire américain, alors il vous faut obligatoirement obtenir un visa spécial à cet effet. Il s’agit du visa L1. De ce fait, vous devez parfaitement être qualifié pour le boulot qui vous attend dans la succursale ou entreprise de votre employeur, mais existant aux USA. La durée de ce visa de travail est de 3 ans. 

Toujours dans le même sens si vous êtes transféré, mais cette fois-ci êtes un employé ayant une licence ou un diplôme équivalent dans un domaine, votre employeur doit chercher à vous obtenir un visa H1B. À ce niveau, il doit notifier deux choses aux autorités. D’abord il notifie qu’il vous emploie dans son entreprise se trouvant en Amérique et qu’il va vous payer le salaire normal (salaire courant). Comme son prédécesseur, le visa H1B s’expire 3 ans après. 

A lire aussi : La meilleure période pour visiter Maurice

Ces deux visas délivrés pour des emplois qualifiés facilitent grandement l’obtention de la carte verte. 

Visas pour entrepreneurs et voyages d’affaires

Si vous êtes entrepreneur et comptez investir ou créer une entreprise en Amérique, il vous faut le visa E1 ou E2. Mais il faut miser plus sur le visa E2. Il confère plus de privilèges. En effet votre investissement doit être de 50 000 € minimum et vous devez créer un nombre donné d’emplois stables (10 emplois). Ce visa vous donne droit à 5 ans, mais renouvelable indéfiniment. 

Si vous comptez aller aux USA pour une activité touristique ou pour une affaire qui risque d’excéder 90 jours, il vous faut obtenir le visa B. Ce visa de 6 mois est celui qu’il faut à un chargé d’affaires qui veut régulièrement négocier des contrats ou voir des clients ou associés. Sachez qu’il ne vous permet de rester sur le territoire américain que pendant 6 mois d’affilés, pas plus. 

Visas pour personnes exceptionnelles.

Le visa O. Celui-ci est uniquement destiné aux personnes spéciales, particulièrement les artistes. Le visa O1A s’adresse plus aux athlètes reconnus, aux As des sciences, etc. Quant aux stars de musique ou de télé, le visa O1B leur est destiné. Si vous êtes sous les ordres d’une personne détentrice d’un visa O1 alors vous pouvez avoir droit à un visa O2.  La durée de validité du visa O est de 3 ans. Il est renouvelable autant de fois que possible. 

Si vous comptez travailler en Amérique en tant que journaliste dans une chaîne de télévision, une radio ou un journal, il vous faut le visa I. Il vous le faut également si vous êtes envoyé aux USA pour une mission de journalisme. 

Visas pour travailleurs saisonniers

Pour travailler aux États-Unis en tant que travailleur saisonnier, il vous faut un visa H-2B. Ce dernier est destiné aux personnes qui effectuent des travaux temporaires ou saisonniers non agricoles tels que le tourisme, la restauration et les hôtels, entre autres. Le visa H-2B n’est accordé qu’à condition que l’employeur prouve l’impossibilité de trouver des travailleurs américains pour ce type d’emplois.

Le nombre de visas délivrés chaque année est limité à 66 000. Ces derniers sont octroyés par tranches semestrielles et ne peuvent excéder six mois au maximum ni être renouvelables.

Afin d’être éligible au H-2B, il faudra aussi prouver que votre séjour sera temporaire et ne deviendra pas permanent. Vous aurez aussi besoin de fournir une preuve financière montrant votre capacité à subvenir à vos besoins pendant toute la durée du séjour ainsi qu’une preuve d’assurance pour couvrir tout incident médical survenu aux États-Unis.

Visas pour étudiants étrangers travaillant aux USA

Le visa F-1 est la catégorie de visa destinée aux étudiants étrangers qui souhaitent suivre une formation aux États-Unis. Ce dernier permet à l’étudiant de travailler sur le campus (on-campus) ou directement dans des entreprises partenaires (off-campus). Les heures de travail sont limitées pendant les périodes scolaires, mais l’étudiant peut travailler à temps plein durant les vacances d’été.

L’avantage du visa F-1 est que celui-ci ne nécessite pas d’emploi préalable. L’étudiant doit simplement être inscrit dans un établissement reconnu par le gouvernement américain et obtenir une autorisation auprès du centre international étudiant de son université.

Il faut se concentrer sur ses études principales, car cela constitue sa raison première pour entrer aux États-Unis. Il devra donc maintenir son statut académique pour conserver son droit au séjour et au travail. Dans certains cas exceptionnels où l’étudiant rencontre des difficultés financières imprévues, il peut faire une demande spéciale auprès des services d’immigration afin d’obtenir une autorisation supplémentaire pour travailler hors du campus.

Le visa F-1 offre aux étudiants internationaux la possibilité non seulement de poursuivre leurs rêves académiques mais aussi professionnels en acquérant une précieuse expérience professionnelle américaine tout en restant en règle.

Catégories de l'article :
Voyage