background img

Top 10 des endroits que vous ne pourrez jamais visiter

Le souhait de tout vacancier, c’est de pouvoir explorer les endroits les plus prisés du monde entier pour une expérience immersive incroyable. S’il y a des lieux emblématiques à visiter absolument, il y en a également d’autres impossibles à visiter pour diverses raisons. Voici un top 10 !

La zone rouge en France

À quelques encablures de Verdun se trouve la zone rouge, un endroit autrefois marqué par les bombardements. Ce lieu est considéré comme dangereux. Il est déconseillé de s’y aventurer depuis 1918 pour des raisons de sécurité. On y retrouve des explosifs toujours actifs et des cadavres existants sur le terrain.

A lire aussi : Acheter des fruits de saison en Guadeloupe : meilleurs points de vente

L’île de Queimada Grande au Brésil

Idéalement placé à 40 kilomètres de la côte brésilienne de Sao Paulo, l’île de Queimada fait l’objet d’une interdiction de visite. La région abrite de nombreuses espèces de serpents venimeux à l’image de la vipère Jararaca-ilhoa. Seuls les scientifiques désireux de mener des études sont autorisés à y accéder.

La zone 51 aux Etats-Unis

La zone 51 est située en Amérique dans l’État du Nevada. Elle est surveillée par les forces de l’ordre et abrite des détecteurs de mouvements. L’endroit est dédié à la recherche en aéronautique. Il est d’ailleurs réputé pour avoir hébergé le Lockheed U-2, un engin espion utilisé lors de la Seconde Guerre Mondiale.

A lire également : Quels sont les avantages de voyager avec une valise cabine ?

Pripyat en Ukraine

Pripyat abritait de par le passé un grand nombre de résidents. Le territoire a été abandonné depuis des lustres, suite à la catastrophe nucléaire de Tchernobyl de 1986. Cet accident a entraîné la fuite de la population en raison du risque de contamination par les radiations sur place.

Les archives du Vatican

On retrouve au Vatican les archives secrètes apostoliques contenant une large collection de documents sensibles. Le Pape est la seule personnalité habilitée à consulter ces documents. Toutefois, certaines autorités de l’ordre catholique peuvent y accéder à bien des égards.

L’île de North Sentinel

Située dans le golfe du Bengale, l’île de North Sentinel est un spot risqué. Bien qu’elle présente un aspect paradisiaque, elle est le repère d’une tribu d’indigènes, nommée les Sentinelles. Cette tribu dédaigne systématiquement la cohabitation avec le monde extérieur et serait encline à proférer des attaques contre tous les visiteurs.

Le Sanctuaire d’Ise

Le Sanctuaire d’Ise est un emblème de la religion shintoïste et l’un des endroits les plus secrets au pays du soleil levant. L’accès à ce spot est réglementé et seules certaines autorités et les hauts dignitaires shintô peuvent y accéder. Toutefois, les visiteurs peuvent explorer les contours du sanctuaire en toute quiétude.

L’île de Poveglia

Situé près de Venise, l’île de Poveglia est un lieu abritant un hôpital psychiatrique qui a été mis en place à l’époque contemporaine. Néanmoins, il est à l’abandon depuis un moment. L’endroit fait l’objet de nombreuses histoires surnaturelles. Ce qui explique l’interdiction au public.

La ligne de métro de Moscou

Le métro 2 présent à Moscou n’a jamais été approuvé par les autorités compétentes russes. Certaines études confirment tout de même son existence. Cette ligne de métro fut construite secrètement par Staline afin de permettre l’évacuation des personnes importantes en cas d’attaque.

Le Mont Weather

Le Mont Weather est un centre d’opérations d’urgence placé en Amérique du Nord. L’endroit permet de protéger le gouvernement en cas de catastrophe de tout genre. L’accès est interdit au public puisqu’il est uniquement réservé aux militaires et aux personnes importantes du pays.

La chambre forte de la Banque nationale suisse

En parlant d’endroits interdits au public, il ne faut pas oublier la chambre forte de la Banque nationale suisse. Cette banque est située à Berne et abrite une quantité phénoménale d’or. La chambre forte a été construite dans les années 30 et possède des murs en béton épais de plus de deux mètres afin d’assurer la sécurité du trésor qui y est conservé. Elle renferme près de 20 % des réserves mondiales d’or.

Un silence total règne dans cette pièce sécurisée, car même l’écho n’existe pas là-bas. Cela permet aux gardiens présents sur place de déceler toute tentative illégale ou vol qui pourrait être commis par les visiteurs indésirables. Les seules personnes autorisées à pénétrer dans cette chambre sont les employés triés sur le volet, chargés régulièrement du contrôle physique du stock ainsi que de sa gestion électronique.

Toutes sorties sont limitées puisqu’un tunnel souterrain relie directement la salle forte à un autre bâtiment protégé où se trouve aussi une grande partie des lingots dorés.

Il est donc impossible pour le commun des mortels d’avoir accès à ces richesses précieuses cachées loin sous terre et bien loin des regards indiscrets !

La grotte de Lascaux en France

Parmi les endroits inaccessibles au grand public, la grotte de Lascaux en France est l’un des plus célèbres. Cette grotte préhistorique a été découverte en 1940 par quatre adolescents français qui cherchaient leur chien dans les bois près du village de Montignac.

Les peintures murales datent d’environ 17 000 ans et représentent des animaux tels que des chevaux, bisons, cerfs et taureaux. La technique utilisée pour réaliser ces dessins était unique à l’époque : les artistes préhistoriques ont créé leurs œuvres avec du charbon végétal mélangé à une sorte de liant.

Malheureusement, dès sa découverte, la grotte a commencé à se dégrader rapidement en raison des nombreux visiteurs non régulés qui entraient sans cesse pour admirer ses fresques sublimes. L’humidité causée par leur souffle ainsi que la pollution qu’ils apportaient ont vite altéré la qualité de l’air ambiant, mettant sérieusement en danger la survie même des peintures rupestres.

Depuis 1963, l’accès aux parties intérieures de cette merveille naturelle est strictement réservé aux scientifiques et experts spécialisés dans le domaine archéologique afin d’y étudier minutieusement tout ce qui s’y trouve encore intact.

Ne vous désespérez pas ! Un fac-similé quasi identique appelé ‘Lascaux II’ existe ; il reprend l’intégralité des peintures murales originales dans une reproduction grandeur nature de la grotte. Il est ouvert au public depuis 1983 et ainsi les visiteurs peuvent admirer ces magnifiques œuvres datant du Paléolithique sans mettre en danger leur préservation.

C’est donc un bon compromis pour tous ceux qui souhaitent découvrir ce lieu mythique, mais qui n’ont pas le privilège d’accéder aux parties intérieures de la vraie grotte !

Catégories de l'article :
Voyage