background img

Comment obtenir un visa pour l’Angleterre en Algérie ?

TRAVEL INSIDE ajuste continuellement la liste des voyages d’entrée/retour du pays de destination et indique quels pays/régions ont leurs frontières ouvertes (vert), fermées (rouge) ou où il existe des restrictions d’entrée (jaune) avec des couleurs.

Attention  : Il existe de plus en plus de restrictions de quarantaine ou d’obligations de test à l’entrée à l’étranger, qui changent de façon permanente et ne figurent dans cette liste que dans une mesure limitée.

A découvrir également : Puis-je conduire un permis de conduire international en France ?

Cette liste — principalement sortante d’Optics Switzerland — est également purement indicative et sans garantie. Les règles peuvent changer très rapidement. La réglementation du pays de destination doit être révisée rapidement avant chaque voyage.

  • ouvert
  • g e ö f f n e t —> 10 jours Quarantaine à l’entrée en Suisse
  • avec restrictions (quarantaine ou test de covid)
  • m i t r e s t r i k t i o n e n —> 10 jours de quarantaine à l’entrée Suisse
  • fermé
  • g e s c h l o s s e n —> 10 jours de quarantaine à l’entrée en Suisse

→ La mise à jour BAG L i s t. (colonne de gauche : « Liste des pays à risque »)

A lire également : Quels sont les 10 pays les plus visités au monde ?

Toutes les arrivées (vols) à destination de la Suisse doivent présenter un test négatif de PCR ou d’antigène au plus tard 72 ou 48 heures avant le départ. Les voyageurs d’un pays figurant sur la liste de quarantaine de l’OFSP doivent continuer à être mis en quarantaine pendant 10 jours. Cependant, la quarantaine peut maintenant être réduite à sept jours. La condition préalable est que la personne affectée puisse être testée après sept jours et que le résultat soit négatif. est.

Mise à jour : Valide à partir du 31 mai : les personnes en rétablissement et les personnes vaccinées sont exemptées de la quarantaine de voyage pendant six mois. Il n’est pas non plus nécessaire de procéder à des tests et l’obligation de fournir des coordonnées à l’entrée. Une vaccination complète avec un vaccin approuvé en Suisse ou par l’Agence européenne des médicaments (EMA) est une condition préalable. Les personnes de moins de 16 ans sont également exclues de la quarantaine des voyages et des tests à leur entrée.

Toutefois, les exceptions ne s’appliquent pas aux pays présentant des variantes virales particulièrement dangereuses.

Mise à jour TRAVEL INSIDE (A n g a b e n o h n e g e w e h r !)

29 juin — 09h30:

Dernière mise à jour : Égypte, Andorre, Argentine, Bahreïn, Belgique, Brésil, Chili, Costa Rica, Géorgie, Hollande, Israël, Canada, Cap-Vert, Colombie, Koweït, Lettonie, Lituanie, Maldives, Mexique, Mongolie, Paraguay, Suède, Seychelles, Slovénie, Espagne, Tanzanie, Uruguay, Chypre

DIRECTEMENT VERS LA DESTINATION : E u r o p a

  • Albanie  : l’entrée est possible aux postes frontaliers officiels existants. Il n’est pas nécessaire de mettre en quarantaine ou de soumettre un test PCR négatif. Si l’entrée a lieu lors d’une randonnée dans les Alpes albanaises, un rapport immédiat à un poste de police est nécessaire, sinon il y a des soupçons d’entrée et de séjour illégaux. Les postes frontaliers vers les pays voisins sont ouverts du côté albanais. Une exception est l’albano-grec Frontière : Ici, il est possible de quitter la Grèce uniquement pour les ressortissants grecs ou pour les personnes ayant une résidence permanente en Grèce. Il y a un couvre-feu nocturne à l’échelle nationale. Les appartements ne peuvent être laissés que pour des raisons professionnelles ou pour des raisons de santé ou pour des besoins de base (par exemple, aller à la pharmacie, visite à l’hôpital). Les restaurants et les bars seront fermés pendant cette période (à l’exclusion des services de livraison). Dans le reste du temps, les restaurants, bars, cafés, hôtels et campings ont un fonctionnement limité avec des exigences d’hygiène. Les musées, les galeries et les parcs archéologiques, les institutions religieuses et les établissements d’enseignement sont actuellement ouverts, et les boîtes de nuit et les boîtes de nuit sont fermées.
  • Andorre : l’Andorre permet aux ressortissants et aux résidents des États membres de l’UE ainsi que de l’Islande, du Liechtenstein, Monaco, la Norvège, le Royaume-Uni, Saint-Marin, la Suisse et le Vatican sans raison particulière à cela et sans quarantaine. Les voyageurs souhaitant séjourner trois nuits ou plus en Andorre doivent présenter un test de diagnostic négatif par PCR ou TMA qui a été effectué au plus tard 72 heures avant leur arrivée en Andorre. Exclut : les enfants de moins de six ans, les voyageurs résidant au Portugal, en France ou en Espagne, les voyageurs situés dans des pays classés comme « pays verts » sur la liste hebdomadaire compilée par le Centre européen de contrôle et de prévention des maladies, les voyageurs situés dans des pays où un taux de test par une population d’au moins 5 000 tests hebdomadaires pour 100 000 habitants avec un taux de positivité inférieur à 9 % est donnée. Le résultat du test doit être présenté sous forme papier ou électronique et en anglais, Langue française, espagnole ou catalane. Il doit inclure les informations suivantes : le nom du voyageur, le numéro du document d’identification, la date d’exécution du test, le nom et les coordonnées du laboratoire d’analyse, la technique de test utilisée et le résultat négatif du test.
  • Azerbaïdjan  : Les frontières terrestres et maritimes vers tous les pays voisins sont fermées. L’entrée n’est actuellement possible que par avion. Un test PCR négatif doit être présenté lors de l’enregistrement, qui ne peut durer plus de 48 heures. À l’entrée, il y a également un devoir d’auto-isolement domestique de 14 jours (actuellement valable jusqu’au 1er juin). L’adresse doit être fournie sur un formulaire remis dans l’avion et doit être déposé à l’aéroport de Bakou. La traversée et la route n’est actuellement possible que par l’aéroport Heydar-Aliyev de Bakou. Le test PCR négatif doit également être présenté au départ. devenir.
  • Belgique  : les voyages non essentiels en Belgique et à l’étranger depuis la Belgique sont de nouveau autorisés. Toutefois, les autorités belges mettent en garde contre les voyageurs non essentiels à destination de la Belgique doivent généralement remplir un « formulaire de localisation de passagers » électronique (PLF) et l’envoyer par voie électronique dans les 48 heures suivant leur entrée. Les preuves (électroniques ou imprimées) doivent être portées à l’entrée, car des contrôles sont possibles. Le non-respect peut entraîner une amende pouvant aller jusqu’à 250 EUR. L’entrée en provenance d’États non Schengen peut être refusée si le formulaire est manquant ou incorrecte. Les détails, y compris la question de savoir quel groupe de personnes le PLF doit remplir, sont expliqués dans le générique d’ouverture du formulaire. Selon la classification sur le site Re-Open EU, la Suisse est considérée comme une zone à risque/une « zone rouge » pour la Belgique. Les personnes voyageant en Belgique depuis une « zone rouge » doivent Entrée pour effectuer un test PCR négatif. Le prélèvement des écouvillons peut être il y a 72 heures au maximum. Les enfants de moins de 6 ans en sont exemptés.
  • Bosnie-Herzégovine  : Les citoyens suisses et européens sont autorisés à entrer en Bosnie-Herzégovine. Cela vous permet d’entrer en Bosnie-Herzégovine avec un test négatif (pas plus de 48 heures) Covid-19.
  • Bulgarie  : Tous les ressortissants de l’UE sont éligibles à l’entrée sous présentation d’un test PCR négatif, d’un test rapide antigène négatif, d’une vaccination contre le COVID-19 qui a été complètement terminée il y a au moins 14 jours ou d’un résultat positif d’un test PCR ou antigène rapide qui n’a pas plus de 6 mois et certifié une maladie COVID-19 terminée. Le test rapide par PCR négatif ou antigène ne doit pas dépasser 48 heures à l’entrée. Par ailleurs, les ressortissants de l’UE possédant un permis de séjour bulgare valide ont Possibilité de rattraper jusqu’à 24 heures après l’entrée au test PCR et de mettre fin à la quarantaine nationale obligatoire de 10 jours plus tôt avec un résultat négatif.
  • Danemark k  : Les Danois vaccinés et les touristes étrangers vaccinés entrant au Danemark en provenance de pays de l’UE et de Schengen classés jaune ou orange (la Suisse en fait également partie) peuvent le faire sans test ni quarantaine. Ce règlement ne s’applique pas aux voyageurs de la « liste rouge ». Les personnes non vaccinées sont également autorisées à entrer dans le pays, mais elles doivent continuer à soumettre un test PCR négatif, qui a alors jusqu’à 48 heures, et peut être testé à nouveau au plus tard 24 heures après leur entrée. Les personnes qui se sont rétablies d’une infection antérieure au Covid-19 peuvent également soumettre un test de corona positif si ce test a été effectué entre 14 jours et huit semaines avant le vol. Pour toutes les personnes non vaccinées il est obligatoire de se soumettre à une quarantaine de dix jours (auto-isolement). Cela peut être raccourci au plus tôt quatre jours après l’entrée par un autre test PCR négatif. Avec l’introduction du pass corona de l’UE, que le Danemark s’attend à compter du 26 juin 2021, des jours fériés réguliers seront possibles pour les détenteurs de passeports.
  • Allemagne  : La dernière réglementation inclut une exigence générale de preuve d’essai pour les passagers du transport aérien. Qu’elles se soient trouvées ou non dans une zone à risque, ces personnes doivent présenter un résultat négatif au transporteur avant le départ. En outre, des exigences spéciales de test et de preuve ainsi qu’une exigence de quarantaine doivent être respectées lors de l’entrée en République fédérale d’Allemagne après un séjour dans une zone à risque étranger, à forte incidence ou à variante du virus. En entrant à partir de zones dites de variantes virales, il s’applique — sous réserve de exceptions très limitées — interdiction du transport de passagers par train, bus, bateau et vol directement depuis ces pays. Les dossiers de vaccination et de récupération peuvent remplacer une preuve de test négative et être exemptés de la quarantaine d’entrée. Cela ne s’applique pas aux séjours antérieurs dans une zone de variante de virus. Une inscription numérique doit être effectuée avant d’entrer dans le pays si les voyageurs se sont rendus dans une zone à risque dans les dix jours précédant l’entrée. Si les passagers se sont retrouvés dans une zone à risque, ils doivent toujours rentrer chez eux directement à leur arrivée — ou dans un autre logement de l’hébergement Destination — partir et secrèter pendant dix jours (quarantaine nationale). En cas de séjour préalable dans une zone de variante virale, la période de sécrétion est de quatorze jours. Pendant la quarantaine, il n’est pas permis de quitter la maison ou l’appartement et de recevoir des visites. La quarantaine domestique peut s’est terminée prématurément si une preuve de rétablissement, une preuve de vaccination ou une preuve de test négatif est soumise via le portail d’entrée de la République fédérale d’Allemagne. Après un séjour préalable dans des zones à forte incidence, un test peut être effectué au plus tôt cinq jours après l’entrée. La quarantaine dure 14 jours après leur séjour dans des zones de variantes virales et il n’est pas possible d’interrompre rapidement la quarantaine. L’obligation de quarantaine est jusqu’au 30 juin 2021.Après avoir séjourné dans une zone à risque, les participants doivent être en mesure de prouver qu’ils n’utilisent pas le coronavirus infecté. L’autorité compétente (généralement le service de santé) peut demander la présentation d’une preuve jusqu’à dix jours après l’entrée. La preuve est soit un résultat du test, soit un certificat médical attestant de l’absence d’infection par le coronavirus SARS-CoV-2. Le séjour préalable dans une zone à forte incidence ou à variante virale doit être testé avant le départ et doit soumettre un résultat négatif au transporteur, tel que la compagnie aérienne. La police fédérale peut également demander une preuve de preuve en ce qui concerne le contrôle des entrées en Allemagne.
  • Estonie : L’ entrée en Estonie est généralement possible pour les voyageurs des États membres de l’UE et d’Islande, du Liechtenstein, de Norvège, de Suisse et de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, d’Andorre, de Monaco, de Saint-Marin et du Vatican. Il existe une obligation de quarantaine de dix jours pour entrer en provenance de pays dont le coefficient est supérieur à 150 nouvelles infections pour 100 000 habitants sur une période de deux semaines. Le ministère estonien des Affaires étrangères publie chaque vendredi la liste des pays européens présentant les coefficients COVID-19 correspondants avec validité à partir du lundi suivant. Les voyageurs des pays répertoriés peuvent Vous pouvez également entrer avec un résultat de test PCR négatif (72 heures maximum) ou passer un test de dépistage du COVID-19 à l’entrée, puis attendre le résultat négatif en auto-isolement. Après cela, sous restriction des contacts sociaux, ils peuvent se rendre au travail et chez le médecin et faire des achats. Un deuxième test doit être effectué au plus tôt sept jours. Si les résultats des tests PCR sont à nouveau négatifs, les voyageurs peuvent poursuivre leur vie quotidienne sans restriction. Le groupe de personnes suivant est exempté des exigences de quarantaine : les personnes dont il a été prouvé qu’elles se sont rétablies du COVID-19 au cours des six derniers mois (preuve par une lettre du médecin ou du service de santé en anglais, estonien ou russe) ou personnes qui se sont complètement opposées au COVID-19 au cours des six dernières années. des mois ont été vaccinés (preuve par l’OMS, preuve de vaccination ou confirmation médicale avec des informations, entre autres, sur le nombre de doses de vaccins administrées et composition du vaccin en anglais, estonien ou russe).
  • Îles Féroé : La première condition requise pour un voyage aux îles Féroé est la possibilité de passer par le Danemark. Les îles Féroé appartiennent politiquement au Danemark et ne sont accessibles depuis l’Europe centrale par le Danemark que par avion ou par ferry. Lorsque vous entrez dans les îles Féroé, en ferry Norröna ou en vol depuis le Danemark ou l’Islande, tous les voyageurs doivent présenter un résultat négatif de test COVID-19 d’au plus 72 heures. Sur les îles Féroé, un test COVID-19 directement à l’entrée à l’aéroport ou au port et un autre test 4 jours après l’entrée sont également obligatoires pour tous les voyageurs. Les voyageurs non vaccinés et les voyageurs qui se sont déjà remis du COVID-19 devraient passer du temps en quarantaine domestique entre les tests. Voyageurs avec plein La vaccination contre le COVID-19 et les voyageurs qui ont déjà vécu la maladie sont exemptés de quarantaine domestique prolongée. Le premier test COVID-19 a lieu à l’arrivée à l’aéroport international de Vágar ou lorsque vous arrivez au ferry pour Tórshavn avec la ligne Smyril au port de ferry danois Hirtshals. Le test d’entrée à l’aéroport de Vágar coûte 312 DKK (environ 40 euros) par personne et 500 DKK (environ 70 euros) par personne dans le port de Hirtshals. Les coûts de l’essai doivent être payés directement au port de vol ou de ferry à la compagnie de transport concernée. Le deuxième test COVID-19 doit être effectué 4 jours après l’entrée. Ce test est gratuit. Les voyageurs peuvent se faire tester dans des stations d’essai mobiles.
  • Finlande  : Après que la Finlande a dû fermer ses frontières pendant dix mois en raison de la pandémie de corona, les touristes de l’UE et des pays Schengen peuvent rentrer en Finlande à partir d’aujourd’hui lundi 21 juin, sous certains saisissez les exigences sanitaires. Un certificat doit être fourni à l’arrivée attestant que le voyageur a reçu la vaccination complète contre le Covid-19 14 jours avant son arrivée, s’est rétabli du coronavirus et qu’il a reçu la vaccination au moins une semaine avant son arrivée, ou qu’il était malade du coronavirus il y a moins de six mois. Si ces critères de santé sont remplis, il n’est pas nécessaire de procéder à des tests et à une quarantaine obligatoires. Les enfants nés en 2005 et plus tard n’ont pas besoin de preuves ni de vaccination pour entrer dans le pays. La preuve correspondante doit être en anglais, finnois ou suédois.
  • France : Pour entrer en France depuis la Suisse, la preuve d’une vaccination complète est suffisante, sinon un test PCR ne doit pas dépasser 72 heures. Des règles d’entrée différentes s’appliquent à la Corse et aux territoires d’outre-mer. Cinq régions françaises du continent sont toujours en hausse la liste des pays à risque en Suisse et seules les personnes vaccinées peuvent revenir sans test PCR. Depuis le 9 juin, des conditions significativement assouplies sont appliquées dans le pays. Les restaurants sont également autorisés à rouvrir à l’intérieur et le couvre-feu a été reporté à 23 h de deux heures. Cependant, seules six personnes sont autorisées à s’asseoir à la table. Les institutions culturelles et les stades sportifs peuvent à nouveau accueillir jusqu’à 5000 invités, foires commerciales et expositions jusqu’à 500 personnes. Cependant, un pass santé est requis pour fournir des informations sur l’état de la couronne. La preuve européenne de vaccination sera reconnue à partir du 1er juillet. À la fin du mois de juin, lorsque les vacances d’été commenceront en France, ces dernières restrictions devraient également baisser. Le couvre-feu sera annulé conformément aux plans gouvernementaux actuels. L’accès à tout événement public avec plus de 100 personnes à l’intérieur et à l’extérieur avec passeport sanitaire devrait être rendu possible. Les mesures telles que la réglementation de distance la distanciation sociale et d’autres mesures de sécurité telles que les exigences en matière de masques intérieurs, les transports publics et certaines régions resteront intactes. Les boîtes de nuit resteront également fermées. L’entrée en Corse nécessite soit une preuve de l’état vaccinal, soit un test de PCR négatif ou d’antigène et une explication appropriée. Après la France, le territoire français d’outre-mer de la Guadeloupe a également assoupli ses règles d’entrée. Les nouvelles conditions d’entrée sont valables depuis le 9 juin 2021. À condition que les conditions d’entrée en France (continentale) soient remplies, les conditions suivantes s’appliquent à l’entrée en Guadeloupe : Tous les passagers âgés de plus de 11 ans doivent soumettre un test PCR négatif Covid-19 requis lors de l’embarquement à bord Paris ne doit pas dépasser 72 heures pour les vols à destination de la Guadeloupe. Tous les passagers doivent : passer en quarantaine de 7 jours à votre arrivée en Guadeloupe. Le choix des hébergements est gratuit. Après la quarantaine de 7 jours, un autre test négatif sur le Covid-19 doit être soumis. Les passagers dont il a été prouvé qu’ils sont entièrement vaccinés à l’entrée (deuxième vaccination de plus de 14 jours, certificat de vaccination jaune ou certificat de vaccination de l’UE) n’ont pas besoin d’être mis en quarantaine. Aucun test n’est requis pour rentrer à Paris. Les conditions d’entrée du pays d’origine s’appliquent depuis Paris. Les voyages à destination ou en provenance d’autres territoires français d’outre-mer vers la France continentale sont soumis à d’autres conditions particulières relatives à la preuve du statut vaccinal ou à l’obligation de maintenir la quarantaine après l’entrée, à l’existence d’un voyage important ou à la propagation de variantes de virus inquiétantes dans chaque région.Bonne nouvelle pour tous les voyageurs en Polynésie française  : entrée pour les passagers vaccinés depuis l’Europe est à nouveau possible. Les touristes vaccinés de la soi-disant « zone verte », y compris la Suisse, n’ont plus besoin d’une raison de dérive pour se rendre dans les îles de Tahiti. Les passagers entièrement vaccinés dont la dernière vaccination contre le Covid-19 a duré au moins 14 jours (pour Astrazeneca, Biontech/Pfizer et Moderna) ou 28 jours (pour le vaccin Johnson & Johnson) n’ont plus besoin de mettre en quarantaine sur place. Toutefois, avant le départ, l’enregistrement et un test PCR ne dépassant pas 72 heures sont toujours nécessaires. Même les enfants non vaccinés issus de voyageurs vaccinés n’ont plus besoin d’entrer en quarantaine de 10 jours à leur arrivée à Tahiti.
  • Géorgie : La Géorgie a ouvert la frontière aux voyageurs aériens suisses depuis le 1er février 2021. Vous pouvez entrer sans quarantaine ni vaccination, mais il faut un test PCR 72 heures avant l’entrée, ce qui indique un résultat négatif. Le troisième jour après l’entrée, un test est dû à nouveau. S’il est également négatif, le voyage se poursuit normalement. (Les voyageurs peuvent se déplacer librement jusqu’au troisième jour. Le test doit être effectué à l’hôpital de Tbilissi et dans chaque région. Coûts par test PCR 20-30 CHF, selon l’hôpital).
  • Gibraltar : Il y a un relâchement depuis le confinement de Gibraltar. Il est également vrai que seuls certains groupes de personnes sont autorisés à entrer à Gibraltar. Ils doivent présenter un test PCR dont les tests ne peuvent pas dépasser 72 heures après leur entrée et doivent ensuite passer en quarantaine de 10 jours. Il est possible de procéder à des tests gratuits le cinquième jour après l’entrée. Si le test est négatif, la quarantaine est annulée. Les arrivants en avion doivent également s’inscrire en ligne avant d’entrer dans le pays. Il y a une exigence de masque dans les transports publics, les taxis et les supermarchés. Le gouvernement britannique fournit plus d’informations.
  • Grèce : L’entrée en Grèce par voie maritime, aérienne et terrestre n’est généralement possible que pour toutes les personnes âgées de 12 ans et plus avec un certificat sous forme numérique ou écrite d’un test PCR négatif (l’échantillonnage ne peut pas durer plus de 72 heures) ou un test rapide (pas plus de 48 heures) d’un laboratoire d’essai reconnu du pays de départ possible en anglais, allemand et autres langues. Les voyageurs qui sont en mesure de prouver une vaccination complète (en anglais, en allemand et dans d’autres langues à l’aide d’un certificat numérique ou écrit, y compris le nom complet du voyageur, le vaccin, le nombre de doses de vaccin) et qui ont terminé 14 jours avant l’arrivée n’ont pas besoin d’un certificat de test négatif. Dans la pratique, la présentation du certificat international de vaccination (« International Vaccination Certificates and Vaccination Book », jaune) est suffisante pour la preuve. Les voyageurs qui se sont rétablis d’une infection au cours des neuf derniers mois peuvent également fournir un certificat de récupération numérique ou écrit délivré par une autorité ou un laboratoire certifié. Une autre solution consiste à obtenir un certificat d’un laboratoire ou d’une autorité certifiée d’un test PCR positif avec une note de rétablissement après une infection entre deux et neuf mois. Quoi qu’il en soit, un test rapide gratuit de COVID-19 sera effectué à l’arrivée dans des cas individuels. Si le résultat du test est positif, une quarantaine pouvant aller jusqu’à dix jours est commandée dans un hôtel prévu à cet effet. L’inscription en ligne est également requise pour toutes les entrées par voie maritime, aérienne et terrestre. Les voyageurs doivent remplir un formulaire en ligne (« Passenger Locator Form », PLF) au plus tard 24 heures avant leur départ pour la Grèce. Chaque voyageur, y compris les enfants, doit figurer sur le PLF. Selon les autorités grecques, les membres de la famille d’un ménage devraient remplir un PLF et indiquer les adultes et les enfants. Après s’être inscrits, les voyageurs recevront une confirmation avec un code QR, qui est automatiquement envoyé par e-mail le jour de leur entrée au plus tard. Si un code ne peut pas être affiché à l’entrée, une amende de 500 EUR est possible. Le code QR doit être affiché lors de l’enregistrement/de l’embarquement.
  • Groenland : L’entrée au Groenland est généralement de nouveau possible depuis le 3 mai 2021. Les conditions d’entrée danoises pour un groupe d’entrée reconnu s’appliquent en fonction de la catégorisation des risques du pays de résidence. Un résultat négatif d’un test PCR âgé de 72 heures maximum est nécessaire pour entrer dans le pays. Il n’y a actuellement aucune dérogation pour les personnes entièrement vaccinées. L’essai doit avoir été effectué dans un pays nordique (par exemple, le Danemark ou l’Islande). De plus, une période de plusieurs jours l’auto-isolement domestique pouvant aller jusqu’à 14 jours est nécessaire. Si un nouveau test effectué cinq jours après l’entrée est négatif, l’auto-isolement peut être interrompu prématurément.
  • G r o s s b r i t a n n i e n  : Le pays figure sur la liste de quarantaine BAG depuis le 27 mai (quarantaine de 10 jours en Suisse). L’entrée et la sortie sont à nouveau possibles depuis le 17 mai 2021, même sans raison valable, mais des restrictions d’entrée différentes s’appliquent à l’entrée en Angleterre. Les pays sont divisés en différentes catégories de couleurs (listes), du « vert » à « ambre » (actuellement la Suisse) en passant par « rouge ». « Vert » : enregistrement en ligne, test COVID-19 avant l’entrée, 1 test supplémentaire avant/le jour 2, pas de quarantaine. « Amber » : enregistrement en ligne, test COVID-19 avant l’entrée, 2 autres tests avant/le jour 2 et après le jour 8 après l’entrée, quarantaine nationale de 10 jours avec possibilité un test gratuit le 5ème jour après l’entrée. « Rouge » : inscription en ligne, test de pré-entrée, 2 autres tests avant/le jour 2 et après le jour 8 après l’entrée, quarantaine à l’hôtel de 10 jours.
  • Hollande : les citoyens suisses et AELE sont autorisés à entrer dans le pays en Hollande. La Suisse, avec certains pays et régions, figure sur la liste QR de la Hollande. Les voyageurs des pays figurant sur cette liste sont tenus de se mettre en quarantaine pendant 10 jours. Cela vaut également pour un test covid négatif et sans symptômes. Depuis le 22 janvier, un test de corona négatif avant l’embarquement est obligatoire pour tout vol au départ ou à destination aux Pays-Bas. Quiconque refuse le test ou qui est testé positif ne doit pas être accompagné. Le 23 janvier, ces mesures ont même été renforcées : En plus d’un test PCR qui ne peut être âgé de plus de 72 heures, les passagers doivent maintenant présenter un test antigène qui n’a pas plus de quatre heures au moment du départ peut.
  • Irlande  : Avant ou lors de l’entrée, les autorités irlandaises doivent remplir un formulaire (Public Health Passenger Locator Form) indiquant l’adresse du domicile en Irlande où elles seront en quarantaine pendant les 14 prochains jours. Tous les passagers doivent soumettre un test PCR négatif qui ne dépasse pas 72 heures à l’entrée.
  • Islande : Toute personne ayant un résultat de test positif (plus de 14 jours), une détection d’anticorps ou une vaccination contre le covid à son entrée peut entrer en Islande depuis les États de l’AELE sans autre test ni quarantaine. Quiconque ne possède pas de document correspondant est testé pour détecter le virus à l’entrée, puis mis en quarantaine pendant 5 à 6 jours et peut être testé à nouveau le 5ème jour. Accepté (en anglais) : test PCR positif, plus de 14 jours, Le SARS-CoV-2/Covid-19 prouve, détection d’anticorps : analyse en laboratoire à l’aide de la méthode ELISA (*Les tests EIA, ECLIA, CLIA et CLIMA sont acceptés, les résultats des tests rapides ne sont PAS acceptés. Vaccination contre le Covid (Pfizer-Biontech ou Moderna, les deux doses de vaccination doivent être administrées). En Islande, les vaccins sont exemptés de quarantaine, mais pas de tests. À votre arrivée, vous devez encore subir un test de corona et attendre le résultat.
  • Italie  : Depuis la mi-mai, les Suisses ont pu se rendre à nouveau en Italie sans avoir à mettre en quarantaine. Toutefois, l’entrée nécessite toujours un test PCR ou antigène négatif (48 heures maximum) et un formulaire européen de localisation numérique des passagers (DPLF) qui peut être complété en ligne à compter du 31 mai. Un formulaire d’inscription distinct est requis pour entrer dans la province autonome de Bolzano, Tyrol du Sud. Le passage en Italie vient de l’UE/Schengen États possibles jusqu’à 36 heures sans restrictions et sans test. Pour traverser et traverser l’Autriche et la Suisse, les règles de transit de ces pays doivent être respectées. Ces mesures devraient s’appliquer jusqu’au 31 juillet 2021.
  • Kosovo : Les autorités du Kosovo autorisent les étrangers à entrer au Kosovo depuis le 9 juin 2020. Un résultat négatif (âgé de 72 heures maximum à l’entrée) doit être affiché pour l’entrée.
  • Croatie : La Croatie a ajusté ses conditions d’entrée début juin : Règles non vaccinées : Tous les voyageurs entrant en République de Croatie doivent avoir une confirmation de réservation et remplir le formulaire Enter Croatia en ligne : https://entercroatia.mup.hr/ Tous les personnes qui partent de pays/régions vertes qui arrivent en République de Croatie en vacances ne sont pas obligées de soumettre un test et ne s’isolent pas. Tout le monde Les citoyens de l’UE et les ressortissants de pays tiers doivent présenter un test PCR négatif (jusqu’à 72 heures) ou un test rapide antigène négatif d’au plus 48 heures et figure sur la liste commune des tests antigènes rapides reconnus par les États membres de l’Union européenne, être testés à leur arrivée en Croatie et rester autonomes, isolé jusqu’à ce qu’un résultat négatif soit présenté. Dans un test rapide d’antigène mené à l’étranger, le fabricant du test et/ou le nom commercial du test doit être visible et délivré par un institut de santé ou un laboratoire et signé/vérifié par un médecin. Sinon, elle ne sera pas acceptée comme une déclaration crédible pour l’entrée en République de Croatie. Les enfants de moins de 12 ans qui voyagent avec leurs parents ne sont pas obligés de présenter un résultat négatif de test et L’auto-isolement est exclu si leurs parents se sont remis d’un test négatif, d’un certificat de vaccination contre le Covid-19 ou du Covid-19 au cours des six derniers mois. Règles de récupération : Les personnes qui se sont rétablies du Covid-19 au cours des six derniers mois sont exclues de l’obligation de montrer un test négatif lorsqu’elles entrent en République de Croatie et s’isolent. Pour prouver qu’ils ont survécu au Covid-19, les voyageurs doivent fournir soit un test PCR positif, soit un test antigène, soit un certificat médical attestant qu’ils ont survécu au Covid-19. (Ce certificat est valide le onzième jour suivant le résultat positif du test au plus tôt). Règles vaccinées : Si une personne s’est rétablie d’une infection à Covid-19 et a été vaccinée avec au moins une dose de vaccin après la maladie, elle est exemptée de présenter un test négatif et une obligation d’auto-isolement pendant 5 mois après avoir reçu le vaccin. Les certificats de vaccination contre le Covid-19 sont exemptés de l’obligation de montrer un résultat négatif et d’être auto-isolés. Le certificat doit indiquer qu’au moins 14 jours se sont écoulés depuis la deuxième dose de vaccination (pour les vaccins reçus en une seule dose et sont valables pendant 14 jours à compter de la première dose). Si la preuve de la première dose de vaccination par Pfizer, Moderna ou Gamaleya peut être présentée, l’entrée en République de Croatie est possible du 22 au 42 après avoir reçu le vaccin sans test ni quarantaine à l’entrée (ou du 22 au 84e jour après avoir reçu la première dose de vaccination contre Astrazeneca).
  • Lettonie  : Jusqu’à nouvel ordre, l’entrée en Lettonie n’est autorisée que pour des raisons importantes. Tous les passagers doivent présenter un test négatif (pas plus de 72 heures) ou une preuve de vaccination. En Lettonie, l’enregistrement est obligatoire à l’entrée, l’électronique Le questionnaire doit être rempli dans les 48 heures précédant l’entrée. Le code QR généré par celui-ci doit pouvoir être affiché à l’entrée et pendant le séjour pendant les contrôles. Lorsque vous entrez depuis une zone à risque, l’auto-quarantaine de 10 jours est obligatoire. Les zones à risque sont tous les pays dont le taux d’infection est plus élevé que celui de la Lettonie (la Suisse est actuellement inférieure).
  • Lituanie  : Les visiteurs de tous les pays du monde, y compris la Suisse, sont généralement soumis à l’enregistrement, aux tests et à la quarantaine en Lituanie. Chaque voyageur doit s’inscrire en ligne auprès de l’autorité lituanienne compétente avant d’entrer dans le pays. Le code QR transmis doit être affiché à l’entrée. Il n’est possible d’entrer en Lituanie que si un test PCR négatif ou un test antigène est soumis dans l’une des langues officielles de l’UE qui n’a pas plus de 72 heures lorsque vous entrez dans le pays. Des exceptions existent pour quelques-uns Groupes de personnes, pour le traitement du COVID-19 ou ceux qui ont déjà reçu deux doses de vaccination ou qui entrent dans leur propre voiture. Les autorités lituaniennes informent les autorités lituaniennes de toutes les exceptions et autres conditions. La quarantaine dure généralement dix jours, mais peut être raccourcie par un test de corona négatif (à vos frais) à partir du septième jour. Le raccourcissement n’est possible qu’avec un test PCR ; les tests antigènes ne sont actuellement pas autorisés. Un test gratuit de quarantaine après sept jours doit être notifié à l’autorité compétente. Pour les voyageurs qui sont tombés malades du COVID-19 au cours des six derniers mois et qui sont maintenant rétablis, un certificat médical est fourni pour une exemption de quarantaine. La preuve du médecin doit être fournie dans l’une des langues officielles de l’UE. L’exemption de l’obligation de quarantaine s’applique également aux personnes qui ont déjà reçu deux doses de vaccination et peut le prouver en conséquence. Le La quarantaine doit être effectuée dans un endroit où il y a au moins une chambre séparée de personnes non quarantaine. Le contact avec ces personnes doit être largement évité pendant cette période. Il est permis de quitter l’appartement pour une promenade dans un rayon d’un kilomètre pendant la quarantaine. La visite des magasins, etc. n’est pas autorisée. Des dispositions spéciales s’appliquent aux personnes qui entrent en provenance de pays où les événements d’infection sont particulièrement forts. Les voyageurs soumis à la quarantaine qui souhaitent quitter la Lituanie avant l’expiration de la quarantaine doivent en informer le Centre national de santé publique à l’avance.
  • Luxembourg  : Tous les passagers âgés de plus de six ans et arrivant à l’aéroport de Luxembourg Findel doivent présenter un test négatif de PCR ou d’antigène au plus tard 72 heures avant le voyage. Voyageurs dont le séjour Il est prouvé qu’il y a eu moins de 72 heures à l’étranger. Pour les voyageurs venant de zones à haut risque (en raison d’un nombre élevé de cas ou de mutations virales), un autre test est obligatoire à l’arrivée. Les voyageurs venant de pays tiers ou de pays non Schengen doivent également être testés à l’aéroport de Findel.
  • Malte : les voyageurs en provenance de Suisse doivent présenter un test PCR négatif à l’entrée qui ne peut pas dépasser 72 heures. Si un test négatif ne peut pas être soumis, les voyageurs doivent passer un test lorsqu’ils entrent à l’aéroport ou doivent passer une quarantaine de 14 jours. Les autorités sanitaires maltaises ont publié les dernières exigences pour entrer à Malte. Malte a ouvert des frontières aux touristes depuis le 1er juin, mais toute personne souhaitant entrer à Malte doit fournir un formulaire PLF (Passager Locator Form) rempli et un test PCR négatif, qui est de 72 au plus tôt. heures avant l’arrivée à Malte. Cela vaut également pour les personnes vaccinées. Seuls les Maltais qui ont un certificat de vaccination maltais valide avec des codes QR clairement visibles et les enfants de moins de 5 ans sont exclus de ce règlement. Selon Louis Burgess, responsable de l’Office du tourisme de Malte, la situation des touristes vaccinés ne sera pas assouplie avant l’entrée en vigueur du certificat suisse Covid et sera compatible avec la version européenne. À cet égard, le conseiller fédéral Alain Berset a récemment annoncé que le code suisse du certificat serait compatible avec celui de l’UE et que l’objectif est que tout le monde puisse utiliser le certificat d’ici la fin du mois de juin.
  • Moldavie : à partir du 5 mars 2021, les voyageurs doivent soumettre un résultat négatif de test PCR en roumain, anglais ou russe lorsqu’ils entrent en Moldavie. Le test ne peut durer plus de 72 heures. Qui est vacciné contre le Covid-19 et le fait avec peut confirmer un certificat officiel, est autorisé à entrer sans restrictions supplémentaires.
  • Monaco  : À Monaco, un test PCR négatif (pas plus de 72 heures) est requis pour l’entrée. Les voyageurs doivent également s’inscrire au Centre d’Appel COVID-19 et compléter une auto-déclaration d’absence de symptômes et la soumettre à l’hôtel à leur arrivée à Monaco.
  • Monténégro  : Tous les passagers indépendamment de leur nationalité (y compris les ressortissants du Monténégro et les étrangers titulaires d’un permis de séjour au Monténégro) doivent passer un test PCR (jusqu’à 72 heures) ou un test positif d’anticorps sérologiques (maximum 30 jours) ou une preuve de vaccination lorsqu’ils entrent au Monténégro pour qui la deuxième dose a été vaccinée au moins sept jours avant l’entrée. Cela ne s’applique pas lorsque l’on entre dans le pays depuis les pays voisins, l’Albanie, la Bosnie-Herzégovine, le Kosovo et la Serbie, pour les personnes possédant leur propre résidence habituelle.
  • Macédoine du Nord  : Les frontières des voyageurs en provenance de Suisse sont ouvertes, l’obligation de quarantaine et un test à l’entrée ne sont plus requis.
  • Norvège : la Norvège a fermé ses frontières jusqu’à nouvel ordre. L’entrée n’est possible que pour les voyageurs qui peuvent prouver leur résidence permanente en Norvège. Cette preuve doit être fournie par un extrait du registre folklorique portant la mention « bosatt ». Les preuves d’une relation de vie ou même d’un lieu de travail ou d’étude en Norvège ne suffisent pas, tout comme la preuve d’un numéro D. Peu d’exceptions sont prévues, notamment des visites auprès du groupe de parents le plus proche (enfants mineurs, conjoints). Vous trouverez plus de détails sur les règles d’exemption sur ce site Web du gouvernement norvégien. Depuis le 17 mars 2021, l’obligation d’entrer ou de rentrer en Norvège est soumise à Quarantaine dans un hôtel de quarantaine désigné à moins que le séjour à l’étranger ne soit urgent. Les autorités norvégiennes fournissent des informations sur la nécessité de tests négatifs et de programmes de quarantaine pour les voyageurs couverts par des exceptions.
  • Autriche  : les restaurants et les hôtels Lockdown ont rouvert leurs portes en Autriche depuis le 19 mai après environ sept mois. Il est également possible d’entrer à nouveau dans le pays sans avoir à mettre en quarantaine. Comme pour la plupart des Européens, la règle du 3-G s’applique désormais aux Suisses : les personnes testées, vaccinées ou enregistrées sont autorisées à entrer dans le pays sans isolement. L’entrée sans quarantaine nécessite l’un des trois éléments de preuve. Un test PCR n’ayant pas plus de 72 heures ou un test antigène ne dépassant pas 48 heures. Les enfants de moins de 10 ans n’ont pas besoin de test. Tous les vaccins approuvés par l’EMA sont reconnus pour les vaccins. La vaccination est valable à partir du 22e jour suivant la vaccination primaire pour une durée maximale de 3 mois. Après la deuxième vaccination partielle, la validité est prolongée de 6 mois. Pour les vaccins qui ne nécessitent qu’une seule vaccination, cela est valable à partir du 22e jour. Une infection survécue par Sars-Cov-2 donne droit à l’entrée pendant six mois après le rétablissement. La détection des anticorps neutralisants compte trois mois à compter du moment du test.
  • Pologne : la Pologne a ouvert ses frontières à tous les pays de l’UE/AELE ainsi qu’à la Suisse. Si un résultat négatif du test corona peut être soumis à l’entrée, l’exigence de quarantaine n’est plus applicable. Le test ne doit pas durer plus de 48 heures à l’entrée et le résultat doit être en polonais ou en anglais. Quiconque peut également prouver qu’il a été vacciné contre le coronavirus est également exempté de quarantaine.
  • Portu g al : Des voyages touristiques dans tout le Portugal ont été Le 17 mai encore possible. Les voyages aux Açores et à Madère sont encore possibles depuis un certain temps. À l’heure actuelle, les voyageurs qui se rendent au Portugal continentale n’ont plus nécessairement besoin d’un test PCR négatif (pas plus de 72 heures avant le départ) pour se rendre dans le pays. Un test antigène suffit. Seul un test rapide d’antigène négatif est nécessaire, qui ne doit pas dépasser 24 heures au départ de votre pays d’origine. Les compagnies aériennes sont toujours obligées de vérifier ces tests lors de l’embarquement dans l’avion. Cette obligation ne s’applique pas aux enfants de moins de deux ans. Les voyageurs doivent remplir une inscription électronique de voyage (carte de localisation des passagers) pour entrer par avion. Une déclaration sanitaire doit être soumise avant ou lors de l’entrée à Madère. Le formulaire est fourni par les compagnies aériennes et le gouvernement régional sous forme de formulaire en ligne pour Madère. En entrant à Madère doit soit soumettre un test PCR négatif qui a été effectué au plus tard 72 heures avant le départ, soit les voyageurs peuvent bénéficier d’un test PCR gratuit effectué à l’entrée, ce qui se produit généralement dans les 12 heures. L’auto-isolation dans l’hôtel jusqu’à l’obtention du résultat du test est prescrite par les autorités sanitaires. Des exemptions à l’exigence de dépistage existent pour les personnes vaccinées contre le COVID-19 ainsi que pour les personnes récupérées 19. Tous les éléments de preuve doivent être soumis en anglais avant l’entrée via l’application madeirasafe.com. Lorsque vous entrez dans les Açores , un questionnaire doit être rempli en ligne 72 heures avant le départ, avec lequel le voyageur reçoit un code-barres pour y entrer. Si cette inscription en ligne n’a pas été effectuée, un formulaire en ligne pour les Açores doit être complété plus tard à l’entrée. Pour voyager entre les îles des Açores, un autre formulaire en ligne doit être rempli. Lorsque vous entrez dans les Açores par avion du continent vers les Açores, un test PCR négatif effectué au plus tard 72 heures avant le départ doit être soumis. Les enfants de moins de 12 ans en sont exclus. Pour les séjours de plus de sept jours, un autre test doit être effectué le sixième jour et maintenant également le douzième jour suivant le premier test. Pour ce faire, les voyageurs doivent contacter l’autorité sanitaire du lieu de résidence. Un test PCR négatif doit également être soumis en avion de São Miguel vers une autre île des Açores, qui a été effectué au plus tard 72 heures avant le départ. L’autorité sanitaire des Açores peut également imposer une quarantaine dite prophylactique aux personnes de contact de personnes infectées. En règle générale, un nouveau test PCR n’a lieu qu’après 14 jours. Un test précédent, un autre Les procédures d’essai et/ou l’annulation anticipée de la quarantaine ne sont généralement pas prévues.
  • Roumanie : la Suisse figure sur la liste de quarantaine de la Roumanie depuis le 3 novembre. Les Suisses doivent être mis en quarantaine pendant 14 jours lorsqu’ils entrent dans le pays. Un test peut être effectué après 8 jours. S’il est négatif, la quarantaine peut être interrompue après 10 jours. Ceux qui voyagent moins de 3 jours peuvent entrer sans quarantaine avec un test PCR d’au plus 48 heures. La Roumanie, cependant, permet aux personnes vaccinées d’entrer dans le pays sans quarantaine.
  • Russie  : Les opérations aériennes entre la Suisse et la Russie devraient reprendre en août. Lorsque vous arrivez en vol direct depuis la Suisse et avec un visa valide, l’entrée est requise pour les ressortissants suisses et les citoyens d’autres États titulaires d’un permis de séjour permanent pour la Suisse ou d’un autre document conservant leurs droits. certifié pour la résidence permanente en Suisse (modèle original requis) et autorisé pour les diplomates et les détenteurs de passeport de service. Les étrangers doivent fournir la preuve d’un test PCR négatif lorsqu’ils montent à bord d’un avion avec destination Russie, même s’ils ne veulent voyager que par transit. Le résultat du test ne doit pas avoir été déterminé plus de trois jours civils avant le départ du vol et doit être imprimé en russe ou en anglais. Les étrangers peuvent être tenus aléatoirement de passer des tests COVID-19 lorsqu’ils entrent dans l’aéroport russe. Pour les autres types d’entrée, le test doit être effectué dans les trois jours suivant l’arrivée et l’auto-isolement doit être observé au lieu de résidence ou de résidence jusqu’à ce que le résultat négatif du test soit reçu. Les ressortissants non russes entrant en Russie à des fins commerciales doivent ensuite s’isoler dans leur maison pendant 14 jours. s’applique également aux personnes qui vivent dans le même ménage.
  • Saint-Marin : L’entrée se fait généralement via l’Italie, de sorte que les conditions d’entrée pour l’Italie sont également pertinentes. Lorsque des personnes entrent à Saint-Marin qui se sont trouvées hors d’Italie et du Vatican au cours des 14 jours précédents, la soumission d’un test PCR négatif ou antigène ne pouvant durer plus de 48 heures, ou d’un certificat de vaccination contre le SRAS CoV-2 ou d’anticorps existants du SARS-CoV-2 requis après le 1er avril 2021 ou à propos de la récupération de Maladie du SRAS CoV-2 au cours des 6 derniers mois.
  • Suède  : Un résultat négatif du test COVID-19 doit être présenté à l’entrée. Il peut y avoir un maximum de 48 heures entre le prélèvement et le franchissement de la frontière. Les résultats des tests PCR, LAMP et antigène sont acceptés. Les certificats sont disponibles en anglais, Suédois, norvégien, danois ou français acceptés. Le non-respect de ces exigences, par exemple le dépassement de la période de 48 heures ou la présentation d’un résultat de test en allemand, entraîne un rejet à la frontière. La nécessité de présenter un test négatif sur le COVID-19 comprend les ressortissants suédois, les mineurs, les personnes ayant leur résidence permanente en Suède, le personnel du fret et des marchandises, le secteur des transports, les frontaliers (doivent subir un test une fois par semaine), les gens de mer et les passagers pour des raisons familiales urgentes exclus.
  • Serbie  : En entrant en Serbie, il est impératif que les Suisses soumettent un test PCR négatif qui ne peut être plus de 48 heures à compter de la date d’émission. Le test PCR doit être effectué par un laboratoire reconnu dans le pays de résidence ou dans le pays d’où l’entrée est effectuée. ont été.
  • Slovaquie : la Suisse et la plupart des citoyens de l’UE sont autorisés à entrer dans le pays ; les Suisses doivent s’isoler pendant 14 jours après leur entrée dans le pays. Après huit jours au plus tôt, le Bureau de la santé publique demande aux voyageurs de passer un test. La quarantaine se termine par la confirmation du résultat négatif du test, sinon automatiquement après 14 jours si les symptômes sont libres.
  • Slovénie : La Suisse est gérée par la Slovénie en tant que zone à risque (« liste rouge »). Les voyageurs en provenance de Suisse sont soumis à une exigence de quarantaine de 10 jours lorsqu’ils entrent en Slovénie. L’exigence de quarantaine peut être réduite à cinq jours si un test PCR est effectué dans les cinq jours suivant le début de la quarantaine et que le résultat du test est négatif.
  • Espagne : La Suisse ne figure plus sur la liste des pays à risque du ministère espagnol de la Santé. Par conséquent, aucun certificat sanitaire n’est requis pour entrer en Espagne depuis la Suisse, voir le site officiel du tourisme espagnol spain.info. Les nouvelles dispositions s’appliquent pour la période allant du 28 juin au 4 juillet 24 heures. La liste est actuellement mise à jour chaque semaine. Toutefois, remplir le formulaire de contrôle de la santé (FCS) reste obligatoire dans tous les cas. Il doit être complété et signé en ligne avant de voyager en Espagne. Le formulaire est accessible et signé sur le portail Spain Travel Health ou dans les applications pour appareils Android ou iOS.
  • République tchèque : La République tchèque a ouvert ses frontières aux voyageurs de tous les pays de l’UE et aux personnes résidant en Suisse, au Liechtenstein et en Norvège. La liberté de voyage est en vigueur depuis le 21 juin. Le ministère de l’Intérieur de Prague l’a annoncé. La République tchèque a enregistré l’entrée de tous les pays étrangers pendant des mois en raison de la pandémie de corona sans raison valable interdite. Le voyage doit être enregistré à l’avance via un formulaire en ligne et pour les personnes non vaccinées, un test de PCR négatif ou d’antigène, qui ne doit pas dépasser 72 ou 24 heures, est requis pour entrer dans le pays. Les voyageurs doivent porter le résultat du test écrit avec eux. Un test négatif n’est pas nécessaire pour les voyageurs vaccinés en provenance de ces pays si la deuxième vaccination sur un programme de vaccination à deux doses n’était pas plus de 9 mois, le premier programme de vaccination pour un programme de vaccination à deux doses était d’au moins 22 jours et pas plus de trois mois, ou la vaccination sur une période de 1 – le calendrier de vaccination est d’au moins 14 jours et il n’y a pas plus de 9 mois. L’infection à récupération doit pouvoir prouver l’infection par le covid au cours des six derniers mois afin d’éviter les tests. Les enfants de moins de 5 ans sont également exclus du test. Outre les certificats de vaccination tchèques, les certificats nationaux de vaccination d’Allemagne, ainsi que de tous les pays de l’UE, la Suisse, la Norvège et les pays de la catégorie verte. Le ministère tchèque de la Santé a publié sur sa page d’accueil des échantillons de certificats de vaccination et de passeports reconnus. À partir du 1er juillet 2021, seuls les certificats Digital Covid de l’UE seront reconnus
  • Turquie  : Avec un nouveau règlement du ministère turc de l’Intérieur, la destination de vacances populaire facilite clairement les exigences d’entrée en temps opportun pour les vacances d’été. Il sera plus facile pour les vaccinés, récupérés et testés. Depuis le 1er juin, l’entrée est également possible avec un test rapide d’antigène négatif. Il est important que le certificat indique « antigène » comme type de test. Le test ne doit pas dépasser 48 heures lors de l’entrée en Turquie. Les informations de la personne doivent correspondre à celles du document de voyage. Les Suisses non vaccinées sont en mesure de soumettre un test PCR négatif qui ne peut pas être est âgé de plus de 72 heures, ou un test antigène rapide négatif entre en Turquie. La Türkiye Tourism Promotion and Development Agency (TGA) le signale. Il est maintenant encore plus facile pour les personnes vaccinées et récupérées de se rendre en Turquie. Les personnes qui ont été complètement vaccinées au moins 14 jours avant leur entrée ou qui présentent des signes d’une maladie Covid-19 qui n’a pas eu lieu il y a plus de six mois n’ont pas besoin de soumettre une PCR négative ou un test antigène rapide. L’enregistrement de l’entrée numérique est toujours nécessaire et est requis pendant un maximum de 72 heures avant l’entrée.
  • Ukraine  : Tous les étrangers sans permis de séjour ukrainien doivent présenter un résultat négatif au test PCR à l’entrée, quel que soit leur pays d’origine. Les enfants de moins de 12 ans sont exclus. Le test ne doit pas dépasser 72 heures au moment de franchir la frontière. Un auto-test, un test d’anticorps ou une preuve d’exemption de vaccination non pas de la présentation du résultat négatif du test PCR. Il n’y a aucun moyen d’effectuer des tests PCR sur place ou de mettre en quarantaine au lieu de tester. En outre, l’assurance maladie doit être prouvée qui inclut les coûts du traitement et de l’observation en cas de suspicion de maladie COVID-19. La preuve doit être fournie en anglais ou en ukrainien. La compagnie d’assurance doit être enregistrée en Ukraine ou avoir une représentation ou un partenaire (assistance) en Ukraine.
  • Hongrie : La Hongrie a décidé que les frontières des touristes étrangers seront de nouveau complètement fermées à compter du 1er septembre 2020. Toute personne autorisée à entrer (citoyens hongrois et quelques exceptions) doit être mise en quarantaine pendant 14 jours à moins que vous ne puissiez présenter deux tests covid négatifs effectués dans les deux jours. Le transit est possible.
  • Bélarus : Selon les informations du ministère biélorusse de la Santé, la Suisse est classée comme zone à risque. L’entrée depuis la Suisse est soumise à une obligation d’isolement de 10 jours. Les étrangers qui ne résident pas en permanence en Biélorussie doivent également présenter un test PCR négatif à leur entrée. Le test ne peut durer plus de 72 heures. Le certificat médical original (en russe, biélorusse ou anglais) doit être présenté sur le résultat négatif du test. Le rapport doit indiquer votre nom, prénom et patronyme (le cas échéant). Le certificat peut également être l’expression d’un résultat de test électronique, mais doit inclure la signature et le cachet de l’autorité émettrice.
  • Chypre  : la Suisse sera classée dans la catégorie verte par les autorités compétentes de la République de Chypre à partir du 1er juillet. Cela signifie qu’à partir de cette date, aucun autre test n’est requis pour l’entrée, comme Chypre Rapports touristiques. Toutefois, le pass de vol Chypre reste obligatoire et doit être soumis dans les 48 heures précédant le départ.

n a h e r o s t e n & a s i e n

  • Afghanistan : Si vous entrez à l’aéroport international de Kaboul (HKIA), un test PCR négatif en anglais est requis avec la date et l’heure de la collecte du frottis ; le test doit être effectué au maximum 96 heures avant le départ. Le contrôle des passeports en Afghanistan nécessite un formulaire contenant de nombreuses informations de contact à remplir pour un éventuel suivi. Lorsque vous quittez l’Afghanistan, un test PCR négatif doit être soumis au départ de l’Afghanistan, selon la détermination des autorités sanitaires afghanes, ainsi que de la plupart des compagnies aériennes, qui a été approuvé par l’un des centres de test agréés en Afghanistan au maximum 96 heures avant le départ.
  • Arménie : l’entrée en Arménie est possible avec un Un test PCR effectué à l’étranger est possible, qui ne doit pas dépasser 72 heures après l’entrée. Le résultat du test étranger doit être en anglais, en russe ou en arménien. Sans preuve d’un tel test étranger, les voyageurs sont tenus de subir un test payant à l’aéroport d’Erevan. Les points de test appropriés sont mis en place dans le hall des arrivées. Il n’est pas permis d’entrer en Arménie sans test.
  • Bahreïn  : Tous les voyageurs arrivant à l’aéroport international de Bahreïn seront examinés et testés pour détecter les symptômes du COVID-19 à leur arrivée. Un deuxième test a lieu au bout de cinq jours et un troisième test après dix jours. Pour ces trois tests PCR prescrits, 36 frais BHD (environ 80 euros) doivent être payés avant le voyage via l’application Bahreïn COVID-19 « Soyez conscient ». Le téléchargement de l’application est obligatoire. Les autorités bahreïniennes ont annoncé que dès le premier jour du serment Al Fitr (12 ou 13 mai 2021) pour ceux qui peuvent prouver qu’ils ont été complètement vaccinés ou récupérés via l’application BeAware, aucun test PCR n’est requis à leur arrivée à Bahreïn au retour d’un voyage. Tous les voyageurs qui présentent des symptômes à leur arrivée seront mis en quarantaine. Il est possible d’entrer et de sortir par voie terrestre depuis et vers l’Arabie Saoudite (King Fahd Causeway). Pour ce faire, un test PCR négatif qui ne peut durer plus de 72 heures et qui est reconnu par le ministère de la Santé saoudien ou Bahreïn doit être soumis. Les visas pour Bahreïn sont également délivrés « à l’arrivée » sur la chaussée.
  • Bangladesh  : L’entrée des passagers des États européens, à l’exception du Royaume-Uni, est suspendue jusqu’au début du mois de mai 2021. Les voyageurs ont besoin d’un visa et d’un test PCR négatif qui ne peut pas dépasser 72 heures pour entrer dans le pays. L’émission de « Visa sur L’arrivée » est généralement suspendue, à l’exception des voyageurs d’affaires et des investisseurs. Après l’entrée, tous les voyageurs doivent se rendre dans un hôtel de quarantaine ou de quarantaine institutionnel pendant 14 jours. Pour le départ, les ressortissants du Bangladesh et les étrangers qui ont séjourné dans le pays depuis plus de 14 jours doivent subir un test PCR négatif qui ne peut durer plus de 72 heures. Le test doit être effectué dans un laboratoire approuvé par le gouvernement.
  • Territoire palestinien occupé : Il existe une interdiction d’entrée pour tous les voyageurs étrangers.
  • Bhoutan : Le gouvernement ne laisse pas entrer d’invités étrangers pour le moment.
  • Chine : En principe, une interdiction d’entrée s’applique aux Suisses. Suisse possédant un permis de séjour chinois valide pour l’emploi, les questions personnelles ou pour Le regroupement familial est autorisé à entrer en Chine avec cela.
  • Guam : L’entrée n’est pas autorisée.
  • Hong Kong : Il n’est pas possible d’entrer à Hong Kong pour les personnes sans droit de séjour permanent.
  • I n d i e n : Le pays figure sur la liste de quarantaine BAG depuis le 26 avril (quarantaine de 10 jours en Suisse). Les voyages commerciaux internationaux sont actuellement interdits. L’entrée touristique est interdite jusqu’à nouvel ordre ; les visas électroniques et les visas déjà délivrés à des fins touristiques sont suspendus.
  • Indonésie : l’entrée en Suisse n’est pas possible avant nouvel ordre.
  • Irak  : Les voyageurs de Suisse et d’autres pays ont une interdiction d’entrée sur le centre de l’Irak. Les ressortissants iraquiens, les délégations gouvernementales, les diplomates ainsi que les employés d’organisations internationales et experts non précisés travaillant sur des projets d’intérêt public. L’interdiction d’entrée a été levée pour la région du Kurdistan en Irak.
  • Iran : L’Iran ne délivre actuellement pas de visas de tourisme ou de pèlerin ; les autres types de visas ne sont pas affectés par cette restriction. Les voyageurs qui ont séjourné au Botswana, au Brésil, en Estonie, en France, en Irak, en Irlande, au Lesotho, au Malawi, au Mozambique, en Zambie, en Slovaquie, en Afrique du Sud ou en République tchèque depuis plus de quatre heures dans les deux semaines suivant leur entrée sont soumis à une interdiction d’entrée. Lors de l’entrée via l’aéroport international de Téhrans (IKA), un test de santé en anglais, y compris un test PCR négatif, doit être présenté. Les certificats dans d’autres langues doivent être certifiés par une mission iranienne à l’étranger. Le résultat du test ne doit pas dépasser 96 heures à l’entrée. Sans certificat de test PCR négatif, entrée pour Les étrangers ne sont pas possibles. Les enfants de moins de huit ans ne sont pas autorisés à présenter un test PCR négatif. Tous les voyageurs doivent également remplir la déclaration « Formulaire d’autodéclaration COVID-19 » avant ou pendant le vol. Cette déclaration est disponible en ligne ou disponible auprès de la compagnie aérienne.
  • Israël : Depuis le 23 mai, Israël a de nouveau laissé un nombre limité de groupes vaccinés en vacances dans le pays. Tous les visiteurs doivent subir un test PCR avant leur vol vers Israël et, à leur arrivée à l’aéroport Ben Gourion, un test sérologique sur place pour prouver leur vaccination. Dans une deuxième phase, les touristes individuels sont également autorisés à entrer en Israël. Encore une fois, les conditions correspondantes d’un test PCR négatif avant l’arrivée et d’un examen sérologique à l’arrivée s’appliquent. Israël reporte le permis d’entrée forfaitaire prévu pour les personnes vaccinées en raison d’une augmentation des nouvelles infections coronales Touristes individuels environ un mois. Les voyageurs ne doivent pas être autorisés à entrer dans le pays avant le 1er août sans autorisation préalable.
  • Japon  : La franchise de visa est suspendue pour les Suisses. La possibilité de demander un visa pour les voyages d’affaires, les séjours d’études et les séjours à moyen et long terme (avec certificat d’éligibilité) et l’entrée avec un tel visa a également été suspendue par le gouvernement japonais jusqu’à nouvel ordre.
  • Jordanie  : Il existe des restrictions à l’entrée. Tous les passagers du vol doivent avoir un résultat négatif de test PCR qui ne peut pas dépasser 72 heures à l’entrée. Un test PCR payant supplémentaire doit être effectué immédiatement à l’arrivée. Le résultat sera envoyé par SMS, pour lequel un numéro de téléphone portable doit être fourni. L’assurance maladie qui inclut également les coûts de traitement à la suite de la maladie COVID-19 doit être prouvée. devenir. Les personnes dont le départ de l’Inde a eu lieu il y a moins de 14 jours ne sont actuellement pas autorisées à entrer.
  • Cambodge  : Il n’est actuellement pas possible pour les touristes d’entrer au Cambodge. Les voyageurs qui sont toujours en possession d’un visa cambodgien valide sont autorisés à entrer dans le pays. Toutes les frontières terrestres vers la Thaïlande, le Vietnam et le Laos sont fermées jusqu’à nouvel ordre. Les visas sont actuellement délivrés par les ambassades cambodgiennes. Aucun « visa à l’arrivée » ni aucun visa n’est délivré à des fins touristiques. Les visas de voyage d’affaires (type E « Visa d’affaires ») peuvent être demandées par voie électronique. Les étrangers voyageant au Cambodge doivent soumettre un test PCR négatif à une institution reconnue par l’État à l’entrée, qui ne peut être plus de 72 heures avant le départ. Il existe également des preuves que l’assurance maladie couvre également le traitement contre le COVID-19 et une somme minimale assurée de 50 000$ US. comprend l’enseignement. Les deux documents doivent être rédigés en anglais. Après leur arrivée au Cambodge, tous les voyageurs doivent subir un test PCR. Après cela, une quarantaine de 14 jours dans une institution gouvernementale est obligatoire. Les coûts des tests PCR ainsi que des traitements éventuels et de l’hébergement doivent être supportés par le voyageur lui-même. À cette fin, un dépôt de garantie de 2 000 USD en espèces doit être versé à l’entrée. Selon le Département cambodgien de l’économie et des finances, 165 dollars US doivent être payés pour un test PCR et jusqu’à environ 2 000 dollars US pour un éventuel hébergement de traitement ou de quarantaine.
  • Kazakhstan  : l’entrée sans visa pour les Suisses est temporairement suspendue. Avant d’entrer au Kazakhstan, un visa doit être demandé auprès de la mission kazakhe responsable à l’étranger. L’entrée en Suisse est généralement possible avec un visa valide. Entrée à Le Kazakhstan n’est autorisé que sur présentation d’un test PCR négatif qui ne doit pas dépasser 72 heures au moment de franchir la frontière. Sinon, l’entrée sera refusée. Les compagnies aériennes sont tenues de ne pas emmener de passagers à bord de l’avion sans test PCR négatif. Les preuves de résultats négatifs des tests PCR doivent être présentées en anglais, en russe ou en kazakh. La température des voyageurs est mesurée directement après leur arrivée au Kazakhstan. À température élevée, les voyageurs sont tenus de rester dans un hôpital de quarantaine pendant deux jours maximum. Un nouveau test PCR sera effectué pendant le séjour à l’hôpital de quarantaine. Si le résultat est négatif, il est permis de quitter l’hôpital de quarantaine et, si les résultats du test sont positifs, les voyageurs sont transportés dans un hôpital pour maladies contagieuses et doivent y rester jusqu’à ce que le virus ne puisse plus être détecté. Cela s’applique également à un résultat positif ultérieur Tests pendant votre séjour au Kazakhstan. Chaque voyageur doit également remplir un questionnaire lorsqu’il entre dans le pays. Ce questionnaire oblige les voyageurs à indiquer où ils se trouvaient au cours des 14 derniers jours avant d’entrer au Kazakhstan et s’ils ont été en contact avec une personne infectée par le COVID-19. Les voyageurs doivent indiquer où ils se trouvent au Kazakhstan et leurs coordonnées.
  • Qatar : L’aéroport international de Doha (HIA) est bloqué jusqu’à nouvel ordre, à l’exception des étrangers titulaires d’un permis de séjour au Qatar (Qatar ID). Le transit est toujours possible.
  • Kirghizistan : un test PCR négatif (pas plus de 72 heures) doit être soumis à l’entrée. Si le test PCR est plus de 72 heures à l’entrée, par exemple parce que le vol a été retardé ou reporté, le test doit être reeffectué à l’entrée. Lorsque vous entrez un test PCR négatif (pas plus de 120 heures) doit être soumis par voie terrestre. Des mesures de température sont effectuées. Si le test dure plus de 120 heures en raison de retards de déplacement, un test doit être effectué à destination. Les personnes sans test PCR ou présentant des symptômes de maladie prononcés ne sont pas autorisées à entrer. Les étrangers peuvent actuellement partir sans visa expiré ou avec un visa expiré.
  • Koweït : Le pays a fermé ses frontières et le gouvernement a interdit tous les vols à destination et en provenance du Koweït depuis le 13 mars 2020.
  • Laos : L’entrée touristique n’est pas possible.
  • Liban  : l’entrée est possible. Cependant, un test PCR COVID-19 est obligatoire pour tous les passagers arrivant (à l’exception des enfants de moins de 12 ans) en provenance de la plupart des pays européens — y compris la Suisse — ainsi que de certains pays africains et asiatiques ; il en coûte 50 En dollars américains, ils sont généralement retirés par la compagnie aérienne. Les résultats des tests seront annoncés dans les 24 heures. Attention : Un test PCR de votre pays d’origine n’ayant pas plus de 96 heures est toujours nécessaire pour entrer.
  • Malaisie : Le Premier ministre Muhyiddin Yassin a annoncé que les restrictions initiales et d’autres mesures de contrôle du covid, y compris la fermeture des frontières, seront prorogées jusqu’à nouvel ordre.
  • Mongolie : La Mongolie a suspendu tous les vols internationaux et l’entrée terrestre n’est pas non plus possible. Pour l’instant, les visas ne sont pas délivrés aux Suisses pour entrer en Mongolie par voie terrestre. Le gouvernement mongol avait annoncé qu’il rouvrirait les frontières au trafic aérien normal à partir du 1er mai 2021. Cependant, cela n’a pas été mis en œuvre jusqu’à présent ; il n’y a actuellement aucune version officielle à ouvrir. informations.
  • Myanmar  : Les entrées pour les étrangers au Myanmar ne sont actuellement possibles que dans des cas exceptionnels après des décisions individuelles prises par les autorités du Myanmar. Jusqu’à nouvel ordre, les visas d’entrée ne seront délivrés que dans des cas exceptionnels urgents. À l’entrée, un test PCR négatif qui ne peut pas dépasser 72 heures doit être soumis et une quarantaine d’au moins 14 jours doit être terminée.
  • N e p a l  : Le pays figure sur la liste de quarantaine BAG depuis le 3 mai (quarantaine de 10 jours en Suisse). Le Népal a largement levé les restrictions d’entrée, à l’exception de l’entrée en provenance d’une zone de variante de virus (actuellement le Royaume-Uni, l’Afrique du Sud, le Brésil) qui a des exigences d’entrée spécifiques (visa, quarantaine). Tous les voyageurs ont besoin d’un visa. Le service « visa à l’arrivée » est suspendu. L’entrée des touristes avec l’un des Le visa touristique de l’ambassade du Népal est autorisé. Tous les autres groupes de personnes, qu’ils soient résident en Allemagne ou à l’étranger, qu’ils aient déjà un visa ou qu’ils fassent une demande pour la première fois, doivent présenter une « lettre d’approbation/recommandation » en plus du visa. Selon le but de votre séjour, celui-ci est émis par le ministère des Affaires étrangères, de l’Intérieur ou de la Culture ou par l’ambassade du Népal. Un test PCR négatif (Gene Xpert/True NAAT ou test équivalent) doit être soumis avant l’entrée, qui ne doit pas être plus de 72 heures avant le départ (vol d’alimentation). Les enfants de moins de cinq ans sont exemptés de tests. Tous les voyageurs doivent remplir un formulaire en ligne avant le départ et présenter le code-barres généré avec celui-ci sous forme d’impression ou de capture d’écran lors de l’enregistrement. Après l’entrée, il existe une obligation de quarantaine de 10 jours qui peut être remplie à la maison, dans un hôtel ou dans un établissement gouvernemental. Un raccourcissement la quarantaine n’est pas possible. Les personnes entièrement vaccinées ayant subi un test PCR négatif avant et un nouveau test immédiatement après leur entrée sont exemptées de l’exigence de quarantaine. Pour arriver d’une zone de variante de virus (actuellement l’Inde, le Royaume-Uni, l’Afrique du Sud, le Brésil), une quarantaine de 10 jours dans un hôtel est requise. Il n’est pas possible de raccourcir la quarantaine. Lorsque vous entrez dans la vallée de Katmandou par voie terrestre, il y a également une exigence de quarantaine de 10 jours. Une sortie aérienne du Népal n’est possible qu’après avoir présenté un résultat négatif du test, qui ne peut être effectué que dans des cliniques déterminées par le gouvernement. On peut s’attendre à des temps d’attente plus longs.
  • Oman : Jusqu’à nouvel ordre, l’entrée à Oman n’est autorisée qu’aux ressortissants omanais et aux étrangers titulaires d’un permis de séjour à Oman (« résidents »). Jusqu’à nouvel ordre, toutes les frontières nationales sont destinées à l’entrée et à la sortie du Sultanat fermé. Les vols internationaux et l’entrée en provenance de dix pays actuellement (y compris l’Afrique du Sud et le Brésil) sont suspendus jusqu’à nouvel ordre. Il existe une interdiction d’entrée pour toutes les entrées en provenance du Royaume-Uni. Les ressortissants omanais sont exclus de ce règlement.
  • Philippines : Les Philippines ont imposé de nouvelles restrictions d’entrée aux touristes étrangers en raison de la forte hausse du nombre de corona. Seuls les citoyens philippins qui travaillent à l’étranger sont autorisés à rentrer chez eux.
  • L’Arabie saoudite a imposé un arrêt d’entrée à la Suisse et à 19 autres pays.
  • Singapour : Le transport en commun est possible. Cependant, l’entrée des touristes suisses est pratiquement impossible. Les permis spéciaux doivent présenter un test corona âgé d’au plus 72 heures et en auto-quarantaine pendant 2 semaines (à partir de 8 mai 3 semaines).
  • Sri Lanka : entrée encore possible avec des restrictions. L’aéroport international de Colombo est de nouveau ouvert aux vols touristiques commerciaux depuis le 21 janvier 2021. Un visa doit être demandé avant de voyager. Un hôtel certifié doit être réservé pour que le visa soit accepté. Ceux qui voyagent dans le pays pendant plus de 14 jours ne doivent présenter un tel hôtel que pendant les 14 premiers jours. Cela nécessite un test PCR à l’entrée et au plus 96 heures lorsque vous montez à bord de l’avion. Il y a d’autres tests sur place. Le transit par Sri Lanka n’est actuellement pas possible.
  • Corée du Sud  : l’entrée sans visa pour les Suisses en Corée du Sud n’est pas possible. La réglementation antérieure selon laquelle les touristes et les voyageurs d’affaires peuvent entrer sans visa pour des séjours allant jusqu’à 90 jours est suspendue jusqu’à nouvel ordre. Les visas ne sont actuellement pas délivrés à des fins touristiques.
  • Tadjikistan  : Il y a essentiellement une interdiction d’entrée pour ressortissants étrangers. Des exceptions sont possibles dans des cas individuels. Les voyageurs sont généralement tenus de passer en quarantaine de 14 jours (auto-isolement à l’hôtel ou à la maison) à moins qu’un test PCR négatif (pas plus de 72 heures après l’entrée) ne soit présenté. Un test PCR gratuit est également effectué au hasard à l’entrée. Les voyageurs sont exemptés de soumettre un test PCR s’ils peuvent utiliser un carnet de vaccination pour prouver qu’une vaccination complète contre le COVID-19 a été reçue il y a au moins un mois.
  • Taïwan : Seul un groupe limité de personnes est actuellement autorisé à entrer à Taïwan, y compris les voyageurs d’affaires, les membres de la famille et les visiteurs à des fins autres que des visites privées ou du tourisme pendant une période allant jusqu’à trois mois avec un visa de représentant de Taipei, ainsi que les titulaires d’une République taïwanaise permis de séjour permanent (ARC/APRC, MoFA pour carte bleue), un « visa d’affaires » ou « Visa COVID-19 ». Des options d’entrée sont proposées aux étudiants et aux étudiants en langues, sur lesquelles les représentants de Taipei peuvent fournir des informations. Tous les voyageurs doivent présenter un test PCR négatif en anglais à l’entrée, qui ne peut pas dépasser trois jours. Les voyageurs à destination de Taïwan et transitant par Taïwan doivent présenter un test PCR négatif lors de l’enregistrement à l’aéroport étranger. Cela s’applique indépendamment de la nationalité du voyageur ou du but du voyage. Le test ne doit pas dépasser trois jours (jours ouvrables) au moment de l’embarquement. Le résultat du test doit être délivré par un laboratoire reconnu dans le pays de départ en anglais ou en chinois, ou dans les deux langues. En plus du formulaire papier, les résultats des tests sont également acceptés sous forme électronique s’ils répondent aux exigences. Tous les voyageurs doivent soit rester chez eux pendant 14 jours, indépendamment de leur nationalité ou de leur pays d’origine, ou placer en isolement dans un hébergement de quarantaine désigné par le gouvernement (hôtel) qu’ils doivent réserver eux-mêmes avant d’entrer dans le pays. L’isolement doit se faire dans une seule pièce. Le voyageur doit supporter les coûts des tests COVID-19 ainsi que de tout traitement contre le COVID-19. Les autorités sanitaires taïwanaises surveillent strictement le respect des mesures de quarantaine et punissent le non-respect des amendes délicates. Les voyageurs des pays à faible risque selon une liste du Centre de contrôle des maladies de Taïwan sont soumis à une quarantaine raccourcie. La Suisse n’est actuellement pas classée comme pays à faible risque.
  • Thaïlande : En principe, le voyage en Thaïlande a de nouveau été possible depuis que le gouvernement thaïlandais a introduit le visa TR-60. Des vols directs sont également disponibles. Swiss dessert Bangkok trois fois par semaine, et Edelweiss devrait prendre l’avion à destination de Phuket deux fois par semaine à partir de janvier. En principe, le visa TR-60 est disponible pour tous ceux qui terminent la quarantaine obligatoire au point d’entrée en Thaïlande de 16 jours/15 nuits. Après le séjour de quarantaine, le voyageur peut se déplacer librement dans le pays à condition qu’au moins la moitié du séjour ait été réservée et confirmée à l’avance. La quarantaine obligatoire est gratuite dans les hôtels de Bangkok et de Phuket de chaque catégorie. Le forfait quarantaine Tourasia propose un transfert direct depuis l’aéroport à l’arrivée, l’hébergement incluant le service et les taxes, la pension complète (petit-déjeuner, déjeuner, dîner), 2 tests de covid pendant le séjour de quarantaine, un certificat après quarantaine graduée. Le séjour de quarantaine de deux semaines se déroule à Tourasia à partir d’un peu moins de 2000 CHF, mais il peut également coûter beaucoup plus que le double selon la catégorie d’hôtel. La Thaïlande veut ouvrir complètement ses frontières, ses boutiques et son tourisme en 120 jours. Le Premier ministre thaïlandais a annoncé le 16. En juin, son objectif public est d’ouvrir complètement le pays à la mi-octobre. D’importants centres touristiques ouvriront encore plus tôt, a confirmé le Premier ministre. Phuket devrait être prêt pour les visiteurs étrangers vaccinés à partir du 1er juillet, bien que les modalités exactes ne soient pas encore complètement claires selon une notification de l’Autorité du tourisme de Thaïlande (TAT).
  • Ouzbékistan : L’entrée en Ouzbékistan n’est autorisée que sur présentation d’un test PCR négatif qui ne doit pas dépasser 72 heures au moment de franchir la frontière. La preuve du résultat négatif du test PCR doit être soumise en anglais ou en russe. Il n’existe actuellement aucune information officielle sur l’exigence de quarantaine après l’entrée.
  • Émirats arabes unis (Émirats arabes unis) : Les touristes sont autorisés à entrer à nouveau à Dubaï depuis le 7 juillet. Le transport en commun est également possible. Si vous souhaitez participer, vous devez un test de corona négatif (72 heures) ou est testé directement à l’aéroport à vos frais. Abu Dhabi facilite les conditions d’entrée à temps pour la veille de Noël : à partir du 24 décembre, les voyageurs des pays inscrits sur la Liste verte sont autorisés à entrer et sont exemptés de quarantaine. Cela inclut également la Suisse. La seule exigence : le voyageur doit être en mesure de présenter un test PCR négatif valide qui a été effectué dans les 96 heures précédant le départ prévu. En outre, un deuxième test sera effectué à l’aéroport à l’arrivée à Abu Dhabi. Le résultat du test peut être attendu dans les 90 minutes.
  • Le Vietnam a pris des mesures et n’accorde temporairement plus de visas. En outre, tous les vols internationaux entrants ont été temporairement interrompus.

n o r d a m e r i k

  • Canada : Le Canada a actuellement une interdiction d’entrée. Sauf parmi eux, il s’agit de ressortissants canadiens et de personnes ayant le statut de résident permanent ainsi que les membres de leur famille les plus proches (partenaires mariés, partenaires, parents et enfants) qui doivent prouver la relation familiale au moyen de documents significatifs lors de l’embarquement à bord d’un vol à destination du Canada. Le gouvernement canadien donne un aperçu de la possibilité et dans quelles conditions il est possible d’entrer dans le pays à des fins de visite pour les membres de la famille. Les personnes qui entrent dans le but de travailler ou d’étudier avec un permis de travail ou d’études valide sont également exclues de l’interdiction d’entrée. La question de savoir si l’entrée au Canada est possible dans des cas individuels peut être vérifiée ici.
  • États-Unis : Le gouvernement américain a l’interdiction d’entrée applicable aux personnes qui se trouvaient en Suisse ou dans un autre espace Schengen dans les 14 jours précédant leur entrée , renouvelé par une proclamation présidentielle jusqu’à nouvel ordre. Des restrictions d’entrée sont également imposées pour les séjours précédents au Royaume-Uni, en Irlande, au Brésil et en Afrique du Sud. Les citoyens américains, les personnes ayant une résidence légale permanente aux États-Unis (détenteurs de la « carte verte »), les proches parents de citoyens américains, les diplomates ou les employés d’organisations internationales sont exclus de l’interdiction d’entrée. Les voyageurs doivent fournir à la compagnie aérienne un test de corona négatif (test PCR ou antigène) avant d’entrer aux États-Unis (électronique ou papier) qui ne peut pas dépasser trois jours. Les personnes infectées par le COVID-19 dans les trois mois précédant le départ doivent fournir à la compagnie aérienne les preuves appropriées.

M i t t e l —/s u d a m e r i k a & k a r i b i k

  • Antigua-et-Barbuda : Les voyageurs âgés de 12 ans et plus doivent subir un test PCR négatif lorsqu’ils entrent dans le pays qui ne doit pas dépasser sept jours. Un examen de santé avec mesure de la température a lieu. De plus, une quarantaine pouvant aller jusqu’à 14 jours est commandée. Les exceptions s’appliquent uniquement aux voyageurs qui se sont déjà retrouvés dans la « Bulle de voyage Caricom » depuis au moins 14 jours. Les voyageurs présentant des symptômes du COVID-19 sont hébergés isolément. L’autorité sanitaire décide de leur séjour. Le service de santé local se réserve le droit d’effectuer des contrôles aléatoires et des tests PCR pour tous les voyageurs au cours des 14 premiers jours suivant leur séjour. Les bracelets GPS sont utilisés pour surveiller les tampons de quarantaine. Le gouvernement publie des informations sur les voyages dans son avis de voyage. Les voyageurs doivent également soumettre un test PCR négatif pour réussir, qui ne peut pas dépasser sept jours.
  • Argentine : entrée du statut touristique en provenance d’Europe et d’autres pays par avion, mer et la terre n’est possible qu’avec un visa spécial ou un permis spécial délivré par le consulat argentin responsable uniquement pour les urgences urgentes. Les ressortissants argentins et les personnes titulaires d’un permis de séjour (DNI) ou d’un visa sont autorisés à entrer. Les autorités argentines informent quelles frontières nationales sont ouvertes à cette fin. Le permis d’entrée temporaire pour les ressortissants des pays voisins a été levé. En raison du développement du lieu de la pandémie, il existe une interdiction d’entrée pour les voyageurs du Danemark, d’Italie, des Pays-Bas, de Grande-Bretagne et d’Australie. D’autres restrictions ne peuvent être exclues. Dans certaines conditions, l’entrée de membres de la famille et de partenaires non mariés est désormais possible. La condition préalable à l’entrée est un affidavit déjà soumis en ligne, un test PCR négatif qui ne doit pas dépasser 72 heures et valide pour l’Argentine. assurance maladie.
  • Aruba  : Avant d’entrer à Aruba, les voyageurs doivent subir un test corona effectué jusqu’à 72 heures avant le départ et télécharger le résultat en ligne dans un formulaire de demande de voyage. Les données relatives aux passeports et les problèmes de santé sont également demandés.
  • Bahamas : Un visa médical électronique des Bahamas est nécessaire pour entrer dans le pays, ce qui nécessite le téléchargement d’un test PCR négatif qui ne peut pas dépasser cinq jours à l’entrée. De plus, un test rapide d’antigène est effectué à l’entrée et quatre jours après l’entrée. Les enfants de moins de 10 ans et les équipages d’aéronefs en court séjour sont exclus. À compter du 1er mai 2021, les personnes qui ont reçu leur dose complète de vaccination contre le COVID-19 au moins deux semaines avant leur entrée sont également exclues des obligations de dépistage.
  • Barbade : à partir du 8 mai, l’entrée dans la nation insulaire caribéenne de la Barbade est prévue pour les personnes qui ont déjà été vaccinées deviennent plus faciles. Les personnes non vaccinées doivent répondre à des conditions strictes. Le Foreign Office allemand le partage sur son site internet. Comme le stipulent les « Protocoles de voyage de la Barbade », à partir du 8 mai 2021, les participants entièrement vaccinés doivent présenter un test PCR négatif à l’entrée et effectuer un autre test directement à l’entrée. Cependant, ils n’ont qu’à attendre un ou deux jours pour obtenir le résultat à l’hôtel. Si cela est également négatif, ils peuvent se déplacer librement à travers le pays. Toutefois, pour les personnes non vaccinées souhaitant entrer dans le pays, la réglementation est stricte. En plus des tests, vous devez passer en quarantaine d’hôtel pendant sept à huit jours. Le cinquième jour, un autre test corona sera effectué, dont le résultat est disponible un à deux jours plus tard.
  • Belize : L’aéroport international de Belize City est ouvert aux voyages internationaux. doit présenter un test de PCR négatif sur le COVID-19 à l’entrée, qui ne dépasse pas 72 heures au moment de l’entrée, et s’inscrire sur « Belize Health App ». Le séjour et les voyages dans le pays ne sont autorisés que dans les « hôtels Gold Standard » ou dans le « Tourism Safe Corridor » avec des compagnies de voyages certifiées. Les réservations de voyage appropriées doivent être prouvées à l’entrée. Les frontières terrestres et maritimes sont toujours fermées à l’entrée des étrangers. Pour les étrangers résidant, immobiliers ou commerciaux au Belize, il existe des réglementations qui s’écartent des réglementations et restrictions susmentionnées.
  • Bermudes : L’entrée aux Bermudes est possible sous restrictions. Les voyageurs doivent obtenir un permis d’entrée jusqu’à 72 heures avant d’entrer aux Bermudes. Les tests obligatoires de COVID-19 seront effectués à l’entrée et à nouveau quatre, huit et 14 jours après l’entrée. exécuté. En outre, il existe une obligation de payer une quarantaine de quatre jours après l’entrée. Plus d’informations peuvent être trouvées par le gouvernement des Bermudes.
  • Bolivie : L’entrée aérienne des étrangers est généralement autorisée si un test PCR négatif est soumis qui ne dépasse pas 72 heures. Après l’entrée, une quarantaine de dix jours est obligatoire. Un test PCR doit être effectué à nouveau après sept jours. Les étrangers qui n’ont pas de permis de séjour valide pour la Bolivie doivent fournir une couverture d’assurance maladie contre le COVID-19 à leur entrée. L’entrée au sol n’est possible qu’avec des restrictions. Les frontières du pays avec le Brésil sont fermées jusqu’à nouvel ordre.
  • Brésil : L’entrée et le transit des étrangers par avion sont généralement autorisés. Les voyageurs qui arrivent ou passent au Brésil doivent déjà démontrer un résultat négatif du test PCR à la compagnie aérienne en anglais, en portugais ou en espagnol lors de l’enregistrement. Le test doit avoir eu lieu au plus tôt 72 heures avant le départ. Les voyageurs doivent également présenter une déclaration de santé (imprimée et en anglais, portugais ou espagnol) lors de l’enregistrement. La déclaration sanitaire peut être consultée sur le site Web de l’autorité sanitaire brésilienne. Il est toujours interdit aux ressortissants étrangers d’entrer par voie terrestre ou maritime ; seule l’entrée par terre en provenance du Paraguay est autorisée conformément à la réglementation d’entrée brésilienne applicable. D’autres exemptions d’entrée par voie terrestre ou maritime s’appliquent également aux personnes détenant un permis de séjour au Brésil. L’atterrissage de vols en provenance ou via la Grande-Bretagne et l’Irlande du Nord ou l’Afrique du Sud, ainsi que le transport d’étrangers au cours des 14 derniers jours se sont arrêtés ou ont voyagé en Grande-Bretagne et en Irlande du Nord ou en Afrique du Sud sont temporairement interdits.
  • Îles Vierges britanniques : Il est possible d’entrer à nouveau dans les îles Vierges britanniques (îles Vierges britanniques) via l’aéroport international T B Lettsome, à l’exception des voyageurs venant du Royaume-Uni, de la République dominicaine et d’Afrique du Sud. L’inscription doit être enregistrée en ligne sur le portail BVI, un test COVID-19 négatif dans les cinq jours précédant l’arrivée est requis. Un test sera effectué à l’arrivée et un bracelet de suivi doit être porté pendant au moins huit jours. Pendant au moins quatre jours, la liberté de mouvement est limitée à certains endroits. Si un autre test est négatif, la libre circulation sur les îles est possible. Les frais de 175$ doivent être supportés par les arrivants. La quarantaine est prolongée à 14 jours si le test est positif et sera interrompu par Le gouvernement organise et supervise.
  • Îles Caïmanes  : Les aéroports des îles Caïmanes (îles Caïmans) sont fermés jusqu’à nouvel ordre. L’entrée n’est actuellement autorisée qu’aux citoyens et résidents des îles Caïmans, aux membres de leur famille proche et aux autres visiteurs dans quelques cas exceptionnels. Un test PCR négatif doit être soumis avant l’entrée et une autorisation d’entrée doit être demandée ici. Il existe une exigence de quarantaine de 14 jours. Les déplacements entre les îles sont soumis à des restrictions.
  • Chili : L’interdiction d’entrée imposée par le gouvernement chilien pour tous les étrangers qui ne résident pas au Chili a été prolongée jusqu’au 31 mai 2021, inclusivement pour l’instant.
  • Costa Rica : aucun test corona n’est requis pour entrer au Costa Rica. Cela a été décidé par le gouvernement du pays d’Amérique centrale afin d’accroître l’emploi dans le secteur du tourisme en facilitant l’arrivée. réactiver. Le nouveau règlement, qui stipule que les passagers nationaux et étrangers arrivant au Costa Rica par avion n’ont plus besoin de présenter les résultats négatifs des tests PCR, entre désormais en vigueur. Les touristes sont autorisés à entrer de nouveau au Costa Rica depuis novembre. En outre, l’agence ARA Tours entrante une garantie pour ses clients pour les coûts d’hôtel/quarantaine de 2000 USD. Cela est accepté par les autorités. Par conséquent, le client n’a qu’à présenter l’assurance maladie internationale valide avec une couverture d’au moins 50 000 USD et à remplir le formulaire de santé en ligne. Le Costa Rica dispose d’un vaste réseau de laboratoires privés qui proposent des tests PCR avec des résultats de tests dans les 48 heures, note le haras touristique du pays dans un avis. Les tests coûtent entre 80 et 100$ par personne dans les laboratoires, jusqu’à 150$ dans les régions éloignées. Certains hôtels proposent également des livraisons à domicile, mais à des prix fortement augmentés, passant de 200 à 300 USD par personne.
  • Curaçao  : L’entrée en provenance de Suisse est autorisée si aucune zone à risque n’a été visitée au cours des 14 derniers jours. Les voyageurs doivent être en possession d’un test négatif sur le Covid-19 jusqu’à 72 heures avant le départ et remplir les documents d’entrée numériques contenant des informations sur l’endroit où se trouve les 14 derniers jours à l’entrée. Un autre test antigène sera effectué sur place, auquel les voyageurs doivent s’inscrire avant de voyager.
  • Dominique : L’entrée est généralement possible depuis les pays à haut risque, y compris la Suisse. Les voyageurs doivent remplir un formulaire en ligne au moins 24 heures avant l’entrée et un test PCR négatif qui ne doit pas dépasser 72 heures à l’entrée. Le test PCR négatif doit être soumis à l’entrée. Le cinquième jour suivant l’entrée, un autre test PCR doit être effectué sur place. Jusqu’à ce que ce résultat soit disponible, quarantaine, généralement sept jours au total. Un résultat positif se traduit par une quarantaine officiellement ordonnée à payer par le voyageur lui-même et un test répété.
  • République dominicaine : La République dominicaine introduit un formulaire d’enregistrement électronique pour l’entrée et la sortie. Depuis le 29 novembre, le processus de migration dans les aéroports et les ports de croisière sera accéléré et plus efficace. Le billet électronique peut être rempli avant le départ ou uniquement à l’arrivée en République dominicaine. Chaque voyageur est soumis à une mesure de température. En cas de fièvre, un test PCR est effectué. Il est également possible de présenter un test PCR négatif (pas plus de 72 heures). Le ministère de la Santé de la République dominicaine fournit environ 400 000 tests antigènes gratuits pour tous les clients de vacances hôteliers internationaux. L’offre s’adresse aux touristes qui ont besoin d’un test de corona négatif pour rentrer chez eux. Les agents de santé de l’hôtel effectuent gratuitement les tests rapides d’antigène, puis les résultats sont certifiés par le ministère de la Santé. Les clients bénéficient d’un soutien pour coordonner le rendez-vous et fournir les résultats des tests. Les tests PCR sont également proposés, mais ils doivent être payés vous-même. Le ministère du Tourisme a fait état, le 1er juin, du maintien des mesures incluses dans le plan et de la prolongation de la période de couverture de l’assistance touristique jusqu’au 30 juillet 2021. En d’autres termes, les conditions d’entrée resteront les mêmes à cette date et l’assouplissement possible ne suivra qu’en août.
  • Équateur : L’ entrée n’est actuellement possible que par avion pour les personnes qui n’ont pas de résidence permanente en Équateur. Les frontières terrestres sont fermées à l’exception du retour des résidents. Avant d’embarquer en Équateur, les voyageurs à partir de deux ans doivent fournir soit un test de PCR négatif soit un test antigène datant de moins de trois jours, soit une preuve de vaccination complète. Lorsque vous arrivez depuis l’Europe et au hasard depuis d’autres pays, un test antigène rapide est également effectué à l’aéroport. Si le résultat est positif, les voyageurs doivent être mis en quarantaine pendant dix jours après leur entrée.
  • El Salvador : Les voyageurs doivent présenter un test PCR négatif imprimé ou un test d’antigène négatif imprimé (test NAAT ou LAMP) lorsqu’ils entrent sur terre, par mer, par avion ou s’enregistrer sur leur vol vers le Salvador, ou subir un test d’antigène négatif imprimé (test NAAT ou LAMP), chacun de moins de 72 heures ou preuve de la double vaccination contre le COVID-19. Toute personne qui est simplement vaccinée doit également fournir l’un des tests négatifs susmentionnés.
  • Guadeloupe : Voyageurs en Guadeloupe, Martinique, Saint-Martin, Saint-Barthélemy et la Réunion doivent présenter un résultat négatif de test PCR qui ne dépasse pas 72 heures après le départ, ainsi que signer une autodéclaration d’absence de symptômes et un engagement à maintenir une quarantaine après l’entrée de sept jours avec un test PCR ultérieur. Sinon, le voyage ne peut pas commencer.
  • Grenade  : Tous les voyageurs doivent demander une autorisation d’entrée en ligne au moins 48 heures avant leur entrée et soumettre un test PCR négatif qui ne peut avoir plus de 72 heures. L’approbation et le résultat négatif du test PCR doivent être inclus lors de l’entrée. Depuis le 1er mai 2021, les personnes complètement vaccinées contre le COVID-19 font l’objet d’un certain soulagement de l’entrée.
  • Guatemala : Les aéroports et les frontières nationales du Guatemala sont ouverts aux voyageurs étrangers. Au moment de l’entrée ou du franchissement de la frontière, tous les étrangers doivent ont un résultat négatif de test PCR/antigène. Le test ne doit pas dépasser 3 jours au moment de l’enregistrement. Les autorités peuvent ordonner la quarantaine si des symptômes sont détectés à l’entrée et si le besoin d’un test PCR à l’aéroport est nécessaire. Les personnes entièrement vaccinées contre le COVID-19 peuvent fournir un certificat d’administration de deux doses. Ceux qui ont été infectés par le COVID-19 au cours des trois derniers mois peuvent fournir un certificat médical qui doit démontrer qu’ils sont complètement rétablis et qu’ils ne sont plus infectieux.
  • Guyana : L’entrée est généralement autorisée, mais elle doit indiquer un test négatif de Covid19 qui dure jusqu’à 7 jours ; à cette fin, le dépistage est effectué lors de l’entrée et de l’inscription en ligne, qui doit être effectué 24 heures avant le départ.
  • Honduras  : entrée au Le Honduras est possible avec la présentation d’une PCR négative imprimée ou d’un test antigène qui ne dépasse pas 72 heures. Il est recommandé de s’inscrire en ligne sur le site Web de l’Instituto Nacional de Migración.
  • Jamaïque : Il est possible de voyager par avion pour les Jamaïcains de retour et les autres ressortissants résidant en permanence en Jamaïque, ainsi que pour les touristes et les voyageurs d’affaires. Tous les voyageurs doivent obtenir une autorisation de voyage officielle auprès des bureaux jamaïcains avant de s’enregistrer pour leur vol. De plus, tous les participants âgés de 12 ans et plus doivent prouver un test PCR ou antigène négatif, qui ne doit pas dépasser trois jours après leur entrée. L’entrée par les ports maritimes n’est toujours pas autorisée. Une éventuelle quarantaine après l’entrée dépend de la base du voyage et de l’évaluation de la situation sanitaire personnelle du voyageur. Obligatoire lors de l’entrée dans le pays Téléchargement d’une application COVID-19 sur votre smartphone pour faciliter le contact avec les autorités sanitaires en cas de suspicion. Les voyageurs doivent accepter de télécharger l’application pendant la demande d’autorisation d’entrée.
  • Colombie : L’entrée de la Suisse en Colombie est généralement possible par avion. Les voyageurs doivent s’inscrire en ligne dans les 48 heures précédant leur entrée via le formulaire de check-mig de Migración Colombia. La confirmation d’enregistrement doit être présentée à la compagnie aérienne avant le départ en Suisse. Les données soumises seront transmises aux autorités sanitaires colombiennes. Les voyageurs sont généralement contactés par téléphone à leur arrivée. Selon les dernières informations, un test n’est plus nécessaire pour les personnes vaccinées et non vaccinées.
  • Cuba : un test PCR négatif dans Pour présenter un papier en anglais ou en espagnol depuis votre pays d’origine, qui ne doit pas dépasser 72 heures après le départ (départ) et doit être délivré par un laboratoire certifié. Tous les voyageurs doivent subir un autre test PCR obligatoire après leur arrivée à Cuba à l’aéroport. En outre, une déclaration sur l’état de santé doit être faite à l’aéroport. Les voyageurs qui entrent à des fins touristiques et qui ont une réservation dans un hôtel agréé sont ensuite obligés de rester à l’hôtel jusqu’à ce qu’ils reçoivent le résultat négatif du test. Pour les voyageurs qui n’ont pas planifié leur séjour dans un hôtel conçu pour des vacances à forfait mais qui souhaitent séjourner dans une « Casa Particular » ou n’importe quel logement privé, les réglementations suivantes s’appliquent depuis le 6 février 2021 : Immédiatement après l’entrée, une obligation spéciale existe en payant, de la part des autorités cubaines hôtel attribué jusqu’à ce qu’un autre résultat négatif soit reçu. Le nouveau test a généralement lieu le cinquième jour après l’entrée. Le résultat du test doit être disponible après un ou deux jours. Les retards dans des cas individuels ne peuvent être exclus. Les frais d’hébergement peuvent varier en fonction de l’hôtel. La réglementation s’applique également aux personnes résidant à Cuba. En cas de résultat positif, l’admission et l’isolement des patients hospitalisés dans un hôpital ou un hôtel public doivent être attendus pendant au moins huit jours. Les installations de quarantaine sont uniquement destinées à protéger les besoins médicaux et sont toujours soumis à des frais. Le paiement doit être effectué par carte de crédit et le paiement en espèces n’est pas possible. Les membres des personnes testées positivement qui ont été testées négativement doivent rester dans la chambre d’hôtel réservée jusqu’à ce qu’un deuxième résultat négatif soit disponible. Le deuxième test a lieu le septième jour après l’entrée. Le résultat du test est disponible le huitième jour au plus tôt.
  • Mexique : Les autorités sanitaires mexicaines ne demandent actuellement pas de certificat sanitaire ou de résultats de tests. Les mesures de quarantaine ne sont pas prévues. Cependant, la fièvre augmente et il est possible que les voyageurs puissent subir un examen de santé s’ils présentent des symptômes. Les voyageurs sont tenus de remplir le « cuestionario de pasajero » (questionnaire pour identifier les facteurs de risque).
  • Nicaragua : En entrant au Nicaragua, un test PCR ne doit pas être soumis plus de 72 heures.
  • Panama : l’entrée est généralement de nouveau autorisée pour tous les voyageurs. Un test PCR négatif ou un test antigène doit être soumis qui a été effectué au plus tard 48 heures avant le départ. De plus, tous les voyageurs doivent avoir une explication. sur leur état de santé avant votre voyage. Le formulaire correspondant peut être complété en ligne. Les voyageurs qui entrent sans ou avec un test PCR négatif ou antigène dépassé doivent subir un test effectué à leurs frais (50 USD) à leur arrivée à l’aéroport international de Tocumen. Si le test est positif, les personnes présentant des symptômes ou des facteurs de risque sont d’abord placées dans un hôtel sous la garde du ministère panaméen de la Santé pendant 14 jours. D’autres tests peuvent être effectués en cas de symptômes.
  • Paraguay : À l’entrée, un test PCR doit être soumis qui ne peut durer plus de 72 heures. Les enfants de moins de 10 ans en sont exclus. Si ce test est négatif, la quarantaine n’est pas nécessaire. Si le test n’est pas soumis ou est positif, les voyageurs devront passer une quarantaine de 10 jours qu’ils pourront passer dans leur propre appartement. Sinon, des abris collectifs et des « hôtels de santé » disponibles. Les voyageurs doivent remplir un formulaire de santé du ministère paraguayen de la Santé en ligne dans les 24 heures précédant leur entrée. Si vous entrez au Brésil et que vous restez au Brésil pendant plus de 24 heures, une quarantaine de sept jours doit être maintenue. Les étrangers originaires du Mercosur et d’États associés (Argentine, Brésil, Uruguay, Venezuela, Bolivie, Chili, Colombie, Équateur, Guyana, Pérou, Suriname) qui n’ont pas de permis de séjour au Paraguay et ne sont que temporairement dans le pays doivent fournir la preuve d’une couverture d’assurance maladie valide à l’entrée, couvre le traitement médical en cas de maladie COVID-19.
  • Pérou : Les frontières terrestres et maritimes sont toujours fermées, également pour la circulation des marchandises. Le trafic aérien avec l’Europe a repris. L’entrée des personnes du Le Royaume-Uni, le Brésil et l’Afrique du Sud sont interdits jusqu’au 9 mai 2021. Cela s’applique aux personnes résidant dans ces pays ainsi qu’à celles qui y ont séjourné ou voyagé au cours des 14 derniers jours. Tous les autres voyageurs sont tenus de soumettre un résultat négatif de test COVID-19, qui n’a pas plus de 72 heures, pour s’inscrire électroniquement avant l’entrée et présenter le code QR reçu lors de l’inscription. La quarantaine de 14 jours peut être évitée si un test d’antigène négatif est présenté. Cela a lieu à l’entrée, et les frais doivent être pris en charge par les voyageurs. Avec un résultat positif, une quarantaine de 14 jours dans la « Villa Panamericana » est obligatoire (initialement construite en quart pour les Jeux panaméricains de 2019).
  • Sainte-Lucie : les voyageurs doivent obtenir une autorisation d’entrée via un formulaire en ligne en temps utile avant leur entrée et passer un test PCR négatif à l’entrée. Les touristes doivent rester dans leur hôtel tout au long de leur séjour et ne sont autorisés à le quitter que pour des visites et des visites avec des voyagistes certifiés. Les voyageurs qui ne séjournent pas dans l’un des hôtels approuvés doivent se rendre dans un hébergement de quarantaine d’État et le réserver pendant toute la durée du séjour avant leur entrée. En entrant depuis un pays de la « bulle de voyage » régionale, la quarantaine est omise si le séjour s’est écoulé au moins 21 jours. Dans ce cas, aucun des hôtels réservés aux touristes internationaux ne peut être entré.
  • Saint-Vincent-et-les Grenadines : La Suisse est actuellement classée parmi les pays à haut risque. Par conséquent, les Suisses doivent soumettre un test négatif sur le COVID-19 qui ne peut être plus de 72 heures avant d’entrer dans le pays et remplir un formulaire en ligne. À l’entrée, un Test de ré-PCR. Les voyageurs sont tenus de mettre en quarantaine pendant 14 jours. La période de quarantaine est raccourcie pour les personnes entièrement vaccinées.
  • Suriname : Il n’est actuellement pas possible de voyager à des fins touristiques. L’entrée n’est autorisée que dans certaines conditions et avec un test PCR négatif. En principe, la quarantaine doit être observée après l’entrée.
  • Trinité-et-Tobago : Les frontières nationales sont fermées jusqu’à nouvel ordre. L’entrée n’est possible qu’avec une autorisation spéciale individuelle. Selon la catégorie d’approbation, différents journaux d’entrée s’appliquent, notamment une quarantaine de 14 jours et un test PCR dans chaque variante. Il n’y a pas d’option d’entrée pour les touristes.
  • Turks & Caïcos : Les touristes peuvent à nouveau entrer dans les îles Turques et Caïques. Pour l’entrée, un test PCR négatif datant d’un maximum de cinq jours doit être soumis et une autorisation de voyage peut être demandée. L’autorisation de voyage comprend une assurance maladie locale. Il n’y a pas d’exigence de quarantaine.
  • Uruguay  : Actuellement, seuls les ressortissants uruguayens et les étrangers résidant en Uruguay (résidents) sont généralement autorisés à entrer dans le pays avec une quarantaine obligatoire de sept jours. Les arrivées doivent présenter un test PCR négatif à l’arrivée, qui ne peut pas dépasser 72 heures au moment du départ. Après une quarantaine de sept jours, un test répété doit être effectué ou, si les symptômes restent libres, la quarantaine nationale doit être prolongée de sept jours supplémentaires. Pour des raisons commerciales, professionnelles ou judiciaires temporaires, une dérogation à l’interdiction d’entrée peut être demandée à l’autorité de l’immigration uruguayenne. Il faut démontrer que le voyage est nécessaire et imreportable. En outre, une preuve d’assurance maladie valide en Uruguay.
  • Venezuela : Le trafic aérien international n’a récemment repris que vers certains pays, tels que la Bolivie, le Mexique et la Turquie. Les liaisons aériennes nationales existent également à nouveau, mais restent limitées. Les interruptions du trafic aérien national programmées à court terme doivent être attendues. L’entrée au Venezuela n’est possible que si un résultat de test PCR négatif est présenté, le test doit être effectué dans les 48 heures précédant le début du vol. À l’entrée, un autre test est effectué par les autorités locales. En cas de résultat positif, la quarantaine forcée a lieu dans un établissement public. Un examen de santé avec mesure de la température corporelle peut également être effectué lors de la sortie du pays. En cas de symptômes du COVID-19, le départ est refusé. Même lorsque vous voyagez entre Les États ou lorsqu’ils quittent les îles Margarita, les autorités peuvent exiger un test COVID-19 aux voyageurs et faire en sorte que les voyages ultérieurs dépendent d’un résultat négatif.

O z e a n i e n & s u d p a z i f i k

  • Australie : Il existe toujours une interdiction complète d’entrée pour tous les voyageurs étrangers sans permis de séjour permanent en Australie. Les visites touristiques en particulier ne sont généralement pas autorisées, et les visas touristiques ne sont donc pas délivrés. Les Suisses titulaires d’un permis de séjour en Australie et les membres directs de leur famille (conjoints, enfants mineurs, tuteurs, mais non parents) sont exclus de l’interdiction d’entrée.
  • Fidji  : L’entrée n’est actuellement autorisée qu’aux ressortissants de Fidji. Les ressortissants d’autres États ont besoin d’un permis spécial pour entrer dans le pays à l’avance. du « Cabinet du Premier ministre ». Les voyageurs doivent prouver qu’un test COVID-19 négatif n’a pas été effectué plus de 72 heures avant l’entrée et passer en quarantaine d’État de 14 jours après leur arrivée ; les ressortissants étrangers doivent assumer les coûts eux-mêmes. L’entrée par « Blue Lane » pour les bateaux et les yachts est possible si les 14 derniers jours ont été passés continuellement en mer et qu’il y a un test PCR négatif. Cette entrée doit être demandée par e-mail au préalable. Le ministère de l’Immigration fournit de plus amples informations.
  • Nouvelle-Zélande : L’entrée internationale en Nouvelle-Zélande est interdite jusqu’à nouvel ordre. Des exceptions continuent d’exister uniquement pour les ressortissants néo-zélandais et les titulaires d’un permis de séjour permanent (« résidents permanents) »).

I n d i s c h e r o z e a n

  • Madagascar  : L’autorité aéronautique malgache dispose d’un Interdictions d’entrée imposées aux passagers des zones à risque de COVID-19, y compris la Suisse, à l’exception des diplomates et du personnel des organisations internationales. En principe, un test PCR négatif doit être présenté avant le début du voyage, pendant l’embarquement, qui ne doit pas dépasser 72 heures. Les voyageurs sont de nouveau testés à l’aéroport à leur arrivée (gratuitement). La quarantaine est obligatoire jusqu’à ce que le résultat du test soit reçu (généralement par SMS). Cela doit être effectué dans un hôtel de quarantaine particulier à vos frais.
  • Maldives : Les touristes peuvent entrer aux Maldives avec confirmation de réservation dans un complexe pour toute la durée de leur séjour. Les visas sont délivrés gratuitement à l’entrée. Les voyageurs doivent également fournir un résultat négatif du test PCR lorsqu’ils entrent dans le pays. Le frottis peut avoir été effectué au maximum 96 heures avant le départ. Les enfants sont exemptés de l’exigence de dépistage moins d’un an. Il est également obligatoire de soumettre une déclaration d’entrée électronique qui doit être complétée sur le site Web des autorités frontalières maldiviennes avant le départ. Les mesures de température sont effectuées à l’entrée. Les voyageurs présentant des symptômes du COVID-19 doivent subir un test PCR payant à l’aéroport. De plus, des tests aléatoires et gratuits peuvent être effectués. Les personnes testées positivement passent la quarantaine nécessaire, en fonction de leur état de santé au centre de villégiature ou dans un centre de quarantaine du gouvernement maldivien. La quarantaine dure au moins trois jours pour les personnes sans symptômes et 14 jours pour les personnes présentant des symptômes. Les coûts de traitement, de quarantaine et de test peuvent être transférés d’un centre de villégiature à l’autre conformément à la réglementation applicable. Le gouvernement maldivien recommande aux voyageurs d’utiliser l’application de traçage locale Trace Ekee. Toutes les personnes voyageant vers des îles habitées où au moins 60% la population a été vaccinée contre le Covid-19 n’a plus besoin de mettre en quarantaine. Si 60 % de la population insulaire (y compris les centres de villégiature, les maisons d’hôtes et les îles hôtelières) n’a pas encore reçu deux doses du vaccin Covid-19, une exemption de quarantaine de voyage sera accordée si le voyageur a été entièrement vacciné par un vaccin Covid-19 reconnu par l’OMS deux semaines avant ledit voyage. Les personnes vaccinées peuvent également avoir besoin d’un test PCR négatif pour voyager entre les îles. Cela est nécessaire, par exemple, lorsque vous voyagez d’une île où le nombre de cas augmente. Le 26 avril, le ministère fédéral allemand des Affaires étrangères a également souligné que les voyageurs qui peuvent prouver une vaccination complète contre le Covid-19 et que l’administration de la deuxième dose avait eu lieu il y a deux semaines au moment du voyage sont exclus de l’obligation d’entrer dans le pays.
  • Maurice : Maurice veut passer en trois phases à partir de Le 15 juillet, rouvrir aux touristes internationaux. Dans la première phase, du 15 juillet au 30 septembre 2021, les voyageurs vaccinés peuvent s’envoler vers l’île pour des vacances dans une station balnéaire, rapporte la Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA). Les clients en quarantaine du complexe peuvent utiliser les installations de la station balnéaire de leur choix, y compris la piscine et la plage de l’hôtel. Si les clients séjournent plus de 14 jours et que tous les tests PCR sont négatifs pendant leur séjour au complexe, ils peuvent se déplacer plus loin dans l’île. Pour les séjours plus courts, ils peuvent quitter le complexe plus tôt et rentrer chez eux. Une liste des centres de villégiature sûrs préapprouvés COVID-19 sera disponible sur www.mauritiusnow.com à partir du 20 juin 2021. Les voyageurs à Maurice (à l’exception des personnes de moins de 18 ans) doivent être entièrement vaccinés contre le Covid-19. Un test PCR négatif effectué 5 à 7 jours avant le départ est également requis. De plus, des tests PCR sont effectués pour tous les visiteurs à leur arrivée à l’aéroport de Maurice et les jours 7 et 14 de leurs vacances au complexe. Pour la phase 2 débutant le 1er octobre 2021, les voyageurs vaccinés seront autorisés à entrer sans restriction lors de la soumission d’un test PCR négatif effectué dans les 72 heures suivant le départ. Les voyageurs non vaccinés sont soumis à une quarantaine de 14 jours dans les chambres d’hôtel pour les phases 1 et 2 jusqu’à nouvel ordre.
  • Seychelles : Un test PCR doit être présenté pour entrer dans le pays, qui ne doit pas dépasser 72 heures après le départ. Avant le départ, une autorisation sanitaire (Travel Health Authorization) doit être demandée via le site officiel du gouvernement des Seychelles ou l’application mobile. Cela nécessite un passeport, une photo de passeport, les coordonnées, les coordonnées du vol, la preuve de l’hébergement approuvé, le résultat négatif du test PCR et la carte de crédit ou bancaire ainsi que preuve de vaccination ou d’assurance maladie couvrant les maladies du COVID-19. Le traitement prend jusqu’à six heures. Les frais sont de 50$. En cas d’urgence ou d’urgence, une demande express est traitée moyennant un supplément express de 90$. Un bilan de santé est effectué à l’entrée. Les visiteurs vaccinés qui peuvent présenter une preuve de vaccination en plus du résultat négatif du test (les deux vaccinations, selon lesquelles la deuxième vaccination doit avoir lieu il y a au moins deux semaines) sont autorisés à entrer et à se déplacer librement.

A f r i k a

  • Égypte : les autorités sanitaires et touristiques égyptiennes ont décidé d’effectuer des tests PCR à tous les clients de l’aéroport (à Hurghada, Charm el-Cheikh, Mars Alam et l’aéroport international de Taba) à l’entrée. Par conséquent, le test prescrit jusqu’ici depuis le 1er septembre 2020, 72 heures avant l’arrivée en Égypte, n’est plus obligatoire. Depuis le 24 juin Les vacanciers entièrement vaccinés peuvent entrer et quitter l’Égypte sans test PCR. La condition préalable est la preuve d’une vaccination complète contre le Covid-19 avec un vaccin approuvé par l’OMS. Le certificat de vaccination doit être conforme aux règles du pays émetteur et contenir un code QR (preuve numérique de vaccination). Les voyageurs dont la deuxième vaccination contre le Covid-19 a eu lieu au moins 14 jours avant l’entrée sont considérés comme vaccinés.
  • Guinée équatoriale  : Les touristes ne sont pas encore autorisés à entrer. L’entrée est possible pour les Guinéens équatoriaux, les étrangers titulaires d’un permis de séjour de longue durée valide, d’un visa valide (visado altenativo) ou d’un visa d’affaires valide. La délivrance de visas pour l’entrée en Guinée équatoriale est à nouveau possible pour les hommes d’affaires. Un test PCR négatif doit être présenté à l’entrée, qui ne doit pas dépasser 48 heures au départ. À l’arrivée, tous les passagers seront envoyés à Test rapide IGM. Si le résultat est négatif, une quarantaine d’hôtel suit. Un test PCR supplémentaire doit être effectué au bout de cinq jours. Si cela est également négatif, la quarantaine prend fin, sinon d’autres mesures de quarantaine peuvent être prises ; en cas de symptômes, la clinique de Sampaka réservée aux patients atteints de COVID-19 doit être attendue. La soumission d’un test PCR, qui ne doit pas avoir plus de 48 heures, est généralement requise lorsque vous quittez le pays.
  • Éthiopie : Il est possible d’entrer par avion. Pour les entrées d’air, tous les voyageurs de plus de 10 ans doivent présenter un résultat négatif de test PCR provenant d’un laboratoire certifié à leur arrivée. L’heure des tests ne peut pas être plus de cinq jours à l’arrivée. Le certificat négatif doit être délivré en anglais et montrer clairement qu’il s’agit d’un test PCR. Après l’entrée un auto-isolement de sept jours dans un hébergement privé ou un hôtel s’applique en fonction des coûts. Les détenteurs d’un passeport diplomatique et de service sont exemptés de l’obligation de présenter un résultat négatif du test PCR, mais ils doivent rentrer en quarantaine à domicile pendant 14 jours à l’entrée sans présenter de résultat négatif du test PCR.
  • Algérie  : Les frontières terrestres sont fermées. Le trafic aérien international de passagers à destination et en provenance de l’Algérie et les services de ferry ont cessé depuis la mi-mars 2020. Cependant, des vols spéciaux entre Alger et Francfort et certaines villes françaises ont lieu régulièrement. Le gouvernement algérien a imposé une interdiction d’entrée stricte pour mars 2021. Les vols spéciaux étant déjà approuvés pour mars 2021, il n’est possible que de quitter l’Algérie.
  • Angola : L’entrée depuis l’étranger nécessite la présentation d’un test PCR négatif. Le test peut être L’entrée ne doit pas dépasser 72 heures. En outre, le formulaire d’inscription (« Formário de registo de viagem ») doit être rempli en ligne avant le début du voyage et peut être présenté à l’entrée. Un autre test rapide COVID-19 est effectué immédiatement après l’entrée, suivi d’une quarantaine nationale de sept jours si le résultat est négatif. La quarantaine institutionnelle est obligatoire si le résultat est positif. Si le résultat est négatif, les étrangers résidents permanents et les diplomates accrédités dans le pays peuvent être mis en quarantaine chez eux. Les étrangers qui ne résident pas en permanence dans le pays peuvent passer la quarantaine dans le logement prévu pour leur séjour, à condition que les conditions d’auto-isolement soient en place (quarantaine institutionnelle autrement). Pour mettre fin à la quarantaine, il est nécessaire d’effectuer un test rapide ou un test PCR, ce qui n’est possible qu’à partir du septième jour de quarantaine. En outre, un L’approbation des autorités sanitaires angolaises est requise pour mettre fin à la quarantaine. Les cas asymptomatiques peuvent rester à domicile pour être isolés et n’ont pas besoin d’être placés dans un établissement d’état ou d’un établissement médical. Tous les membres du ménage doivent ensuite rester à la maison et se séparer de la personne infectée dans l’espace.
  • Bénin : Les voyageurs qui arrivent au Bénin par avion sont soumis à un test PCR COVID-19 immédiatement à leur arrivée, puis libérés sans condition après environ 48 heures jusqu’à ce que les résultats de laboratoire soient disponibles. S’il y a un résultat positif, la quarantaine est organisée à domicile. L’introduction à des installations de traitement désignées n’est effectuée qu’en cas de symptômes graves. Un autre test sera effectué 15 jours après l’arrivée. Les passeports sont conservés jusqu’à ce que le résultat du test soit disponible. Le coût des tests est de 50 000 francs CFA (77 EUR environ) et doit être pris avant le début du voyage Les autorités du Bénin seront installées en ligne. Les résultats des tests apportés avec vous ne seront pas reconnus. Un test de covid est également requis 24 à 72 heures avant de quitter le Bénin. Il est conseillé aux voyageurs de s’inscrire au test COVID-19 en ligne et de payer les frais avant même de voyager. Il n’est actuellement pas possible d’entrer et de transiter par voie terrestre.
  • Botswana : L’entrée au Botswana est possible en présentant un test PCR négatif. Le test ne peut durer plus de 72 heures. Un autre test rapide est effectué à l’entrée.
  • Burundi : Tous les passagers de l’avion doivent avoir un résultat négatif du test Covid-19 à l’entrée, qui ne doit pas dépasser 72 heures. À l’aéroport, les autorités sanitaires burundaises effectuent un nouveau test qui doit être payé localement (100 USD pour les ressortissants étrangers). Après cela, le transport a lieu à l’hôtel de quarantaine réservé précédemment par les voyageurs. Les frais de l’hôtel doivent être payés par les voyageurs. La quarantaine dure quatre jours. Le troisième jour, un deuxième test est effectué gratuitement par les autorités. Un test positif entraîne l’admission dans un hôpital local et un traitement à vos frais. Un résultat négatif doit également être affiché lorsque vous quittez le pays, qui ne doit pas dépasser 72 heures.
  • Côte d’Ivoire  : Les limites aériennes de la Côte d’Ivoire sont ouvertes aux vols passagers. Toutes les frontières terrestres et maritimes resteront officiellement fermées pour le trafic de passagers. L’enregistrement en ligne avec un numéro de téléphone portable est nécessaire avant d’entrer dans le pays. Frais d’inscription 3 EUR. Différents modes de paiement en ligne sont disponibles à cette fin. Le formulaire d’inscription électronique doit ensuite être téléchargé et enregistré ou imprimé. Les voyageurs ont besoin de preuves un test PCR négatif. Le certificat de test ne doit pas dépasser cinq jours à l’entrée. Lorsque vous entrez dans le pays, la température corporelle est mesurée. Si cette température est inférieure à 38 °C et que les conditions mentionnées dans la première et la deuxième sont remplies, la quarantaine à domicile n’est pas nécessaire. Toutefois, les autorités sanitaires se réservent le droit de contacter ou de surveiller les voyageurs dans les 14 jours suivant leur arrivée, par exemple via la géolocalisation. Si la température corporelle est supérieure à 38 °C en entrant dans le pays, les voyageurs sont soumis à un test de dépistage du Covid-19. Les voyageurs restent dans un centre de quarantaine d’état jusqu’à ce que le résultat soit disponible. Les coûts du test et, le cas échéant, de l’hébergement doivent être supportés par les voyageurs eux-mêmes. Si le test est négatif, une quarantaine à domicile de 14 jours est commandée. S’il est positif, le transfert au « Service des maladies infectieuses et tropicales (SMIT) du Centre Hospitalier et Universitaire (CHU) de Treichville » a lieu à Abidjan.
  • Eswatini (Swaziland) : Les postes frontaliers suivants sont ouverts entre l’Afrique du Sud et l’Eswatini : Oshoek, Golela, Jeppes Reef, Mananga et Mahamba. Essentiellement, seul le transport transfrontalier de passagers et de marchandises est autorisé pour les services et les échanges commerciaux ou les passages frontaliers urgents en cas d’urgence médicale. Les voyageurs doivent fournir un test PCR négatif qui ne peut durer plus de 72 heures. Quiconque ne peut présenter un tel test ou qui présente des symptômes du Covid-19 doit subir un test lorsqu’il entre dans le pays à ses frais (45 EUR). Les voyageurs peuvent également se voir imposer une auto-isolement ou une quarantaine de 14 jours à leurs frais. Un test PCR négatif doit être soumis au départ, qui ne doit pas dépasser 72 heures. Sans soumettre un tel test ou des symptômes du COVID-19, la sortie sera refusée.
  • Gabon  : Les frontières terrestres sont fermées. Le L’entrée au Gabon n’est généralement possible que pour les résidents du Gabon, les visiteurs officiels et les voyageurs d’affaires. Les touristes ne sont pas autorisés à entrer. Les visas touristiques ne sont actuellement pas délivrés. Les visas touristiques déjà délivrés sont annulés. Un résultat de test PCR doit être présenté avant le départ vers le Gabon (lors de l’enregistrement) qui ne doit pas dépasser 72 heures. Un test PCR sera effectué à nouveau à l’aéroport à l’arrivée.
  • Gambie : Les frontières nationales de la Gambie sont ouvertes et l’entrée est également possible pour les courts séjours touristiques. Une taxe de sécurité de 1000 dalasi gambien ou de 20 USD sera facturée à l’arrivée et au départ de l’aéroport international de Banjul, payable en espèces. Pour éviter la quarantaine ou l’auto-isolement domestique, un certificat de test Covid-19 négatif de langue anglaise doit être présenté lors de l’entrée en Gambie, ce qui n’est pas plus de 72 heures avant La date d’entrée peut avoir eu lieu. Les tests rapides ne sont pas acceptés. Sans le résultat du test approprié, un test est effectué par les autorités sanitaires gambiennes à l’entrée et, si nécessaire, une quarantaine pouvant aller jusqu’à 14 jours est ordonnée dans un centre de quarantaine d’État ou une quarantaine à domicile. Les coûts de la quarantaine dans une institution publique doivent être supportés par les passagers eux-mêmes.
  • Ghana  : Pour entrer, les voyageurs doivent fournir une preuve de paiement pour un test antigène payant à l’aéroport d’Accra lors de leur enregistrement à l’aéroport. Le paiement du coût de 150 USD n’est possible qu’en ligne dans les aéroports du Ghana. Tous les passagers doivent également remplir le « formulaire de déclaration de santé » en ligne avant le départ. En outre, tous les passagers arrivant doivent subir un test PCR négatif qui ne peut être plus de 72 heures avant le départ. Le test PCR doit : être téléchargé et certifié sur le portail Panabios avant le départ. Le code de certification généré par le système (code TT) doit être transporté et présenté sur demande lors de l’enregistrement. En entrant à Accra, tous les passagers sont testés pour détecter le Covid-19 directement à l’aéroport à l’aide du test antigène prépayé. Le résultat du test doit être disponible dans les 30 minutes. Si le test rapide effectué à l’aéroport d’Accra est négatif, il n’y a pas d’exigence de quarantaine. Les voyageurs testés positivement sont dirigés vers l’hôpital municipal de Ga East pour examen plus approfondi. Les passagers en transit et les enfants de moins de cinq ans sont exclus de ce règlement.
  • Cameroun  : le Cameroun a fermé ses frontières nationales. L’entrée par avion, navire ou véhicule n’est possible que dans une mesure très limitée. L’entrée au Cameroun est actuellement réservée aux ressortissants camerounais et aux étrangers possédant des droits de résidence permanente existants. (« Carte de Séjour ») autorisé. Un test PCR négatif qui ne peut durer plus de 72 heures doit être soumis à l’entrée. Tous les voyageurs doivent également subir un test rapide d’antigène lorsqu’ils entrent dans les aéroports de Yaunde-Nsimalen et de Douala. Ce n’est que lorsque le résultat négatif du test est disponible que l’entrée (passeport et contrôle douanier) peut se faire sans entrave. Si le résultat du test est positif, les passagers sont transférés aux autorités sanitaires de l’État et il est tout à fait possible que la personne concernée soit envoyée dans un établissement de quarantaine d’État.
  • Cap-Vert : L’entrée au Cap-Vert peut se faire par les quatre aéroports internationaux (Praia, Sal, Boa Vista, São Vicente), à condition qu’il y ait un test négatif sur le Covid-19 (test PCR ou test rapide antigène (AG-RDT)) qui ne peut durer plus de 72 heures. Le test est déjà requis par les compagnies aériennes avant le départ. Lorsque vous entrez dans le pays la mesure de la température est effectuée. Il est nécessaire de remplir un formulaire en ligne comme inscription de voyage.
  • Kenya  : L’entrée au Kenya nécessite un test PCR négatif certifié qui ne peut être plus de 96 heures avant le départ. Après l’entrée, une quarantaine de 14 jours s’ensuit. Cela ne s’applique pas aux personnes qui résident habituellement dans les États figurant sur la liste négative kényane. La Suisse figure actuellement sur cette liste négative. Les personnes dont la température corporelle est supérieure à 37,5 degrés Celsius à l’entrée, qui présentent des symptômes semblables au COVID-19 ou qui étaient assis dans les deux rangées de sièges devant ou derrière une telle personne dans l’avion, doivent passer en quarantaine de 14 jours. Tous les passagers doivent remplir le formulaire « Formulaire de surveillance de la santé des voyageurs » en ligne avant l’entrée et présenter le code QR reçu à leur arrivée à l’aéroport. À cette fin, le L’application Jitenge MoH Kenya peut être utilisée depuis le Google Play Store. Un test PCR négatif est obligatoire pour le séjour en transit, qui ne doit pas être plus de 96 heures avant le départ. Les postes frontaliers sont ouverts. Lorsque vous quittez le Kenya, un test PCR négatif certifié doit être soumis si un test est requis pour entrer dans le pays de destination ou dans un pays de transit.
  • Congo  : un test négatif sur le Covid-19 doit déjà être affiché lorsque vous vous enregistrez à l’aéroport de départ, qui ne doit pas dépasser sept jours au moment de l’entrée. Lors de l’entrée de l’aéroport de Kinshasa, un test Covid-19 obligatoire est effectué, pour lequel les voyageurs doivent s’inscrire à l’avance auprès du ministère congolais de la Santé. Le coût de ce test est de 45 USD. Les enfants jusqu’à onze ans sont exemptés de tests. Un test négatif sur le Covid-19 n’a pas plus de trois jours pour le départ qui doit être géré par un institut reconnu par le Ministère congolais de la santé.
  • Lesotho : Les frontières terrestres suivantes entre l’Afrique du Sud et le Lesotho sont actuellement ouvertes : Maserubridge, Ficksburg, Van Rooyensgate, Qachasnek, Caledonspoort, Sanipass. Les personnes autorisées à entrer au Lesotho doivent soumettre un test PCR négatif qui ne peut durer plus de 72 heures. Vous devez également subir une auto-isolement de 14 jours à vos frais dans le logement final (propre) ou temporaire. Un test de détection des symptômes du Covid-19 est également effectué à l’entrée. Toute personne qui présente des symptômes doit soit se faire isoler pendant 14 jours, soit être envoyée dans un centre de quarantaine de l’État à ses frais.
  • Liberia : l’aéroport de Monrovia est ouvert. Les vols de Brussels Airlines à destination et en provenance de Bruxelles sont à échelle réduite (actuellement 3 fois par semaine) Au lieu de cela, Air France a récemment proposé des vols quotidiens vers Paris. Chaque voyageur doit remplir un « formulaire d’arrivée au dépistage de santé » en ligne avant d’entrer dans le pays. L’application correspondante doit être téléchargée moyennant des frais depuis l’App Store respectif sous « Lib Travel ». Tous les voyageurs doivent fournir un résultat négatif du test PCR lorsqu’ils entrent dans le pays, qui ne doit pas dépasser 96 heures. Un autre test PCR sera effectué pour tous les voyageurs de l’aéroport de Monrovia. Il y a des frais de 75$ pour ce test. Si les résultats du test sont positifs, les personnes touchées doivent passer en quarantaine d’État (généralement à l’hôpital militaire no 14). Un test PCR négatif doit également être soumis au départ, qui ne doit pas dépasser 72 heures. Le site d’essai est situé à Union Center, Sophia Road, Congo Town, Monrovia (horaires d’ouverture : tous les jours de 9 h à 16 h).
  • Libye : Le gouvernement libyen a pris une mesure réduite contre L’épidémie de coronavirus a décidé de fermer tous les postes frontaliers (y compris la mer et les aéroports). En attendant, des postes frontaliers vers la Tunisie ont été ouverts et quelques vols internationaux ont lieu. L’entrée pour les étrangers titulaires d’un visa valide est à nouveau possible.
  • Malawi : Toutes les frontières terrestres sont temporairement fermées. Peu d’exceptions s’appliquent dans des conditions strictes (par exemple en cas d’urgence et de services indispensables). Les voyageurs étrangers ne peuvent franchir les frontières terrestres. Un trafic aérien international régulier est possible à travers les aéroports de Lilongwe et de Blantyre. Les voyageurs malawiens et les rapatriés titulaires d’un permis de séjour malawien (« résidents ») sont autorisés par avion. Les étrangers peuvent également demander un visa électronique en ligne. Tous les voyageurs doivent présenter un test PCR négatif lorsqu’ils entrent dans le pays. Le test ne doit pas dépasser 72 à l’entrée. avoir des heures (heure de l’échantillonnage) et doit être imprimé en anglais. Un autre test payant (100 USD pour les voyageurs étrangers) peut être commandé immédiatement à l’entrée, par exemple pour les symptômes du Covid-19 (toux, température élevée). Pour tous les passagers, une autosurveillance de 14 jours est obligatoire avec le strict respect des mesures de prévention du Covid-19 applicables et la notification rapide des symptômes.
  • Maroc : les vacances au Maroc pour les Suisses avec un certificat de vaccination et/ou un test PCR négatif qui ne peuvent être plus de 48 heures à l’entrée sont bientôt possibles. Les vols internationaux à destination du Maroc peuvent être repris à partir du 15 juin 2021, suite à la décision du gouvernement marocain. Outre la Suisse, tous les pays de l’Union européenne (sauf la Lituanie), la Grande-Bretagne, les États-Unis, le Canada et la Russie bénéficient de cette nouvelle situation, La Chine et tous les pays membres de l’ONU qui ne figurent pas sur la liste B du ministère marocain de la Santé. Les voyageurs des pays figurant sur cette liste doivent obtenir une dérogation avant de voyager, présenter un test PCR négatif qui ne peut être plus de 48 heures à l’entrée, puis subir un isolement médical de 10 jours.
  • Mauritanie : L’entrée est généralement possible, le visa d’entrée est délivré comme avant lorsque vous entrez à l’aéroport. Tous les voyageurs doivent prouver un test PCR négatif à leur arrivée, qui ne doit pas dépasser 72 heures au moment de l’entrée. Les frontières terrestres de la Mauritanie avec le Maroc et l’Algérie sont fermées. L’entrée par terre n’est possible qu’avec une autorisation spéciale et non pour les voyages touristiques. Les frontières terrestres vers le Sénégal et le Mali sont généralement ouvertes au départ ; cependant, l’entrée n’est possible qu’avec autorisation préalable et donc non recommandé pour le moment.
  • Mozambique  : les visas touristiques sont de nouveau délivrés. Tous les voyageurs âgés de 11 ans et plus doivent présenter un test PCR négatif pour entrer dans le pays, qui ne doit pas dépasser 72 heures à l’entrée. Lorsqu’un résultat de test négatif est présenté, l’exigence de quarantaine applicable n’est pas requise. Pour l’entrée et le départ du Mozambique dans un court laps de temps (par exemple pour les courts voyages d’affaires et les voyages d’affaires vers les pays voisins), un test PCR négatif est valable 14 jours à compter du moment de la collecte des tests.
  • Namibie : L’entrée est généralement possible par avion via l’aéroport international Hosea Kutako de Windhoek et l’aéroport de Walvis Bay. L’Afrique du Sud a rouvert ses frontières terrestres avec la Namibie. L’entrée terrestre depuis le Botswana est possible via les postes frontaliers de Ngoma, Mohembo Mamuno et Impalila Island, ainsi que l’entrée depuis la Zambie via Katima Mulilo. sauf les ressortissants namibiens, doivent présenter un test PCR négatif ou un test antigène négatif (AGRDT) à l’entrée qui ne dure pas plus de sept jours (168 heures après le frottis) et délivré par un laboratoire certifié dans le pays de départ. Les enfants de moins de cinq ans en sont exclus. Les voyageurs vaccinés contre le COVID-19 sont également tenus de présenter un test PCR négatif ou un test antigène négatif (AGRDT) à leur entrée. Les touristes et les visiteurs doivent présenter un programme de voyage bien réservé et deux formulaires de santé que l’on peut trouver sur le portail Internet de la Namibian Tourism Association. En outre, une preuve d’assurance maladie de voyage doit être fournie qui couvre les coûts de traitement en cas de maladie COVID-19. La Namibie n’impose pas d’obligation de test aux touristes voyageant à l’extérieur. Les touristes sont tenus de consulter leur pays de destination à cet égard. Le privé Les Laboratoires Pathcare Namibia avec système de prise de rendez-vous en ligne et OSH-Med International avec leurs laboratoires accrédités proposent des tests payants pour les touristes avant le départ.
  • Nigeria : Les aéroports d’Abuja et de Lagos seraient généralement ouverts au trafic aérien international régulier. Toutefois, le groupe de personnes autorisées à entrer dans le pays est limité ; actuellement, seuls les ressortissants nigérians, les personnes détenant un permis de séjour permanent valide pour le Nigeria et les diplomates peuvent entrer au Nigeria.
  • Rwanda  : Il est généralement possible pour les touristes d’entrer via l’aéroport de Kigali. Tous les voyageurs doivent présenter un test RT PCR négatif qui ne peut pas dépasser 72 heures lorsqu’ils voyagent. Les autres tests ne sont pas acceptés. Les enfants de moins de cinq ans qui voyagent accompagnés de leurs parents n’ont pas besoin de présenter de test. Dans les 72 heures précédant le départ pour le Rwanda Les voyageurs remplissent également un formulaire en ligne (formulaire de localisation des passagers) et incluent le résultat du test COVID-19 et la réservation d’un hôtel de transfert à l’arrivée. Après l’entrée, un test COVID-19 à l’aéroport a lieu à vos frais (50 USD). Une fois entrés dans le pays, les voyageurs sont tenus d’entrer dans l’hôtel de transfert réservé pendant 24 heures à leurs frais. Le transfert vers l’hôtel de transfert coûte 10 USD Les voyageurs ne sont pas autorisés à quitter l’hôtel tant qu’ils n’ont pas reçu le résultat du test. En cas de résultat positif du test, le traitement dans un établissement médical public a lieu à vos frais ou une instruction de quarantaine à domicile, qui peut être surveillée par un appareil GPS. Les règlements sur les tests et la quarantaine s’appliquent également aux personnes vaccinées contre le Covid-19. Les voyageurs doivent passer un test de PCR RT effectué par les autorités rwandaises à leurs frais (50 USD) pour partir par avion dans les 72 heures précédant le départ. 5 ans sont exemptés de tests. L’évaluation du test peut prendre jusqu’à 48 heures. Pour être transféré à l’aéroport pendant le couvre-feu, vous devez demander un permis de conduire en ligne ou par téléphone au *127 #. Les frontières terrestres du Rwanda sont fermées aux touristes jusqu’à nouvel ordre. Les passagers en transit aéroportuaire qui restent jusqu’à 24 heures ne sont pas soumis à des tests lorsqu’ils entrent dans l’aéroport.
  • Zambie  : Outre les ressortissants zambiens et les personnes titulaires d’un permis de séjour permanent, les voyageurs d’affaires, les visiteurs et les touristes sont généralement autorisés à entrer en Zambie. Tous les voyageurs doivent prouver qu’un test PCR négatif ne peut être plus de 72 heures à l’entrée. Sinon, l’entrée sera refusée. Les enfants de moins de 5 ans en sont exclus. Les voyageurs présentant des symptômes du Covid-19 et une température corporelle de 38 °C ou plus sont testés pour le Covid-19 à leur arrivée. et doivent être mis en quarantaine dans une institution publique. Les frais d’hébergement et de nourriture sont à la charge du voyageur. La quarantaine après l’entrée n’est pas nécessaire pour les voyageurs qui ne présentent pas de symptômes et qui présentent des tests négatifs appropriés. Les touristes, les visiteurs et les voyageurs d’affaires sont encouragés à vérifier les éventuels symptômes du Covid-19 pendant leur séjour et à le signaler aux autorités zambiennes si nécessaire.
  • Sao Tomé-et-Principe : Un test PCR négatif doit être détecté à l’entrée, qui ne doit pas dépasser 72 heures.
  • Sénégal  : l’entrée à des fins touristiques n’est actuellement pas possible. Les membres des forces armées et des organisations internationales, diplomates, étudiants et personnes au Sénégal qui doivent se rendre au Sénégal pour des raisons familiales impérieuses, ainsi que les voyageurs d’affaires disposant d’une autorisation spéciale appropriée du Sénégal peuvent entrer dans le pays. gouvernement.
  • Zimbabwe : Les voyageurs doivent présenter un test négatif sur le Covid-19 qui ne peut pas durer plus de 48 heures et être exempt de symptômes à l’entrée (pas de fièvre, pas de toux). Les visas d’entrée valides de 30 jours sont délivrés dans les aéroports internationaux Harare et Victoria Falls moyennant des frais de 30 USD. L’entrée par pays n’est actuellement pas possible.
  • Afrique du Sud : Tous les voyageurs de plus de cinq ans doivent présenter à leur arrivée un test Covid-19 négatif qui répond aux spécifications de l’OMS et ne doit pas avoir plus de 72 heures au départ. Les voyageurs qui entrent sans cette preuve doivent subir un test antigène immédiatement à leur arrivée à leurs frais et passer en quarantaine de 10 jours en cas de résultat positif. Les compagnies aériennes invoquent lorsqu’elles examinent les conditions d’éligibilité des passagers en route vers L’Afrique du Sud, fondée sur les exigences de la South African Civil Aviation Authority, et l’expérience a montré que des tests PCR négatifs sans exception sont nécessaires. L’utilisation d’un questionnaire Web sur la santé des voyageurs via la plateforme COVID SA Travel System est obligatoire. Les voyageurs doivent remplir le questionnaire en ligne au plus tôt deux jours avant le début du voyage et recevoir un numéro d’identification à présenter aux autorités sanitaires lorsqu’ils entrent ou quittent le pays. L’expérience a montré que les compagnies aériennes distribuent également des questionnaires vierges imprimés, qui ont été complètement remplis jusqu’à présent, ont été acceptés comme alternative. Tous les voyageurs sont également censés disposer de l’application mobile « COVID Alert South Africa » installée sur leur téléphone mobile, avoir une assurance maladie voyage et fournir leur preuve d’hébergement, y compris leur adresse en cas de mise en quarantaine. Les compagnies aériennes et les agences de contrôle d’entrée vérifient la conformité à ces exigences. UN L’assurance maladie voyage à l’étranger n’est plus obligatoire pour l’entrée, mais elle est vivement recommandée.
  • Tanzanie : Avant d’entrer dans le pays, il faut remplir un formulaire sanitaire qui génère un « code sanitaire unique » à présenter à l’entrée. Un test PCR négatif doit être montré à l’entrée, qui ne doit pas dépasser 72 heures. Les voyageurs arrivant d’un pays où les taux d’infection sont élevés doivent subir un test rapide supplémentaire à leur arrivée. Le coût de ce test est de 25 USD pour tous les voyageurs d’un dépistage Covid-19 (foires de la fièvre) à l’entrée. Les personnes présentant des symptômes du Covid-19 peuvent être retestées. Si le test est positif, une quarantaine domestique de 14 jours est prescrite. Au départ, certaines compagnies aériennes ont régulièrement besoin d’un test Covid-19 effectué sur place dans les hôpitaux ou au Laboratoire national. peut être. On ne peut garantir que le résultat du test est opportun. Plusieurs cas ont été connus dans le passé, selon lesquels des personnes testées négativement ont été testées positivement à leur entrée ou en transit dans d’autres endroits.
  • Tunisie : Avant de partir en Tunisie, une notification d’entrée électronique doit être soumise en ligne, que les compagnies aériennes sont obligées de vérifier. Les voyageurs de plus de 12 ans sont tenus de soumettre un test PCR négatif qui n’a pas plus de 72 heures lorsqu’ils entrent dans le pays. Le gouvernement tunisien se réserve le droit d’effectuer des tests aléatoires à l’arrivée. Une quarantaine d’hôtel obligatoire de sept jours s’applique aux passagers. Un deuxième test PCR doit être effectué entre le cinquième et le septième jour. Si cela est également négatif, la quarantaine peut être abandonnée. Les voyageurs à forfait sont exemptés de quarantaine. Comme preuve, en plus de un test PCR négatif du bon reçu de l’agence de voyages (y compris le vol, le transfert et l’hébergement) sont présentés. Pendant votre séjour, vous ne devez vous déplacer que dans le cadre de votre groupe de voyage. Les personnes suivantes sont également exclues de la quarantaine obligatoire des hôtels de sept jours : les passagers qui ont été vaccinés deux fois ou qui ont été vaccinés une fois contre le COVID-19. Ils doivent présenter leur certificat de vaccination et doivent ensuite rentrer chez eux en quarantaine. Mineurs non accompagnés ou mineurs accompagnant les personnes vaccinées. Passagers arrivant en Tunisie par transfert hospitalier (en coopération avec les autorités compétentes). Passagers ayant des besoins spéciaux (personnes handicapées et personnes âgées ayant besoin d’aide). Diplomates tunisiens et internationaux. Délégations officielles en voyage d’affaires (si le programme dure moins de cinq jours).
  • Ouganda : l’ aéroport d’Entebbe et les frontières ougandaises ont été rouverts aux touristes depuis le 20 septembre. Les voyageurs doivent subir un test de coronavirus 72 heures avant leur arrivée en Ouganda et être en mesure de présenter le résultat négatif du test à l’entrée. Lors du départ, un test PCR doit également être effectué, qui n’est pas plus de 120 heures avant le départ. La sortie est refusée sans test, et les tests PCR ne peuvent actuellement être effectués qu’à Kampala ou Entebbe, car ils sont vendus dans de nombreux endroits.

(VOYAGE À L’INTÉRIEUR)

Catégories de l'article :
News
Show Buttons
Hide Buttons