background img

Où voir les plus belles aurores boréales ?

Les aurores boréales sont un spectacle naturel magique et fascinant. Ce sont des phénomènes lumineux qui se produisent dans les régions polaires de la Terre. Ces phénomènes créent des sortes de voiles dans le ciel. Les aurores se forment dans les régions polaires de l’hémisphère nord comme sud. Certaines de ces régions sont les plus propices pour les observer, comme la Norvège, l’Islande, la Laponie finlandaise, ou le nord du Canada et l’Alaska.

Quelle différence entre aurores boréales et aurores australes ?

Les aurores boréales se forment dans les régions polaires de l’hémisphère nord, tandis que les aurores australes se forment dans les régions polaires de l’hémisphère sud. Ce sont donc les mêmes phénomènes, que l’on peut observer au pôle Nord ou au pôle Sud. Ces phénomènes sont dus à des particules expulsées lors d’éruptions solaires, qui, lorsqu’elles entrent en contact avec l’atmosphère terrestre, dégagent de l’énergie que nous observons sous forme de lumière. Elles se concentrent aux pôles sous l’action du champ magnétique terrestre.

A voir aussi : Pourquoi louer une voiture pour les vacances ?

Norvège et Islande : des sites privilégiés pour observer plus belles aurores boréales

La région du Svalbard dans l’archipel norvégien du Spitzberg est la destination idéale pour voir les aurores boréales. Le ciel de cette région est en effet très clair, ce qui permet de bien observer ces phénomènes lumineux. Vous devez vous rendre en bateau à Longyearbyen, la capitale de cet archipel norvégien du Spitzberg. Plus accessibles et plus près de la France, les îles Lofoten sont idéales pour s’émerveiller devant des aurores boréales de nuit. Cette zone, située en périphérie de l’ovale auroral autour du pôle géomagnétique permet d’observer des aurores boréales de mi-novembre à mi-mars. C’est aussi un paradis pour les randonneurs.

L’Islande est un autre site incontournable pour les chasseurs d’aurores boréales. Partir en Islande, dans les régions du Landmannalaugar, au nord, ou de la lagune glaciaire de Jökulsarlon au sud, est idéal pour voir des aurores boréales. Quelle que soit la destination que vous choisissez, visionnez un tuto sur la photographie des aurores boréales pour ne pas rater vos photos. 

A découvrir également : Quand est le meilleur moment pour aller en Turquie ?

La Laponie finlandaise : les aurores boréales au pays des Sámi

La Finlande est un site très riche pour y découvrir les aurores boréales. Dans le parc national Urho Kekkonen, situé au nord de la Finlande, vous pourrez vous émerveiller devant les couleurs incroyables des aurores boréales la nuit. Et le jour, partez à la découverte du pays des Sámi et des grandes étendus de la forêt finlandaise. Les amateurs de photos de nuit rapporteront des souvenirs inoubliables de ces phénomènes uniques.

Amérique du Nord : entre Alaska et Canada

Certains considèrent les Territoires du nord-ouest du Canada comme le meilleur endroit au monde pour observer des aurores boréales exceptionnelles. Situés juste au-dessous de l’ovale auroral, ces territoires plats qui ne reçoivent que peu de précipitation offrent un ciel nocturne idéalement dégagé pour l’observation des aurores presque toute l’année.
L’Alaska est surnommé ‘la terre du soleil de minuit’ pour ses magnifiques aurores boréales. Vous aurez plus de chance d’en observer de la mi-septembre à fin mars. C’est en début de nuit, entre 20h et 1h du matin que ces phénomènes naturels sont les plus intenses.

Les meilleures périodes pour observer les aurores boréales dans différentes régions du monde

Observer les aurores boréales est un spectacle naturel à couper le souffle. Pour maximiser ses chances de voir ces lumières danser dans le ciel nocturne, il faut connaître les périodes idéales pour chaque région du monde.

En Europe du Nord, la meilleure période pour observer les aurores boréales s’étend de novembre à mars. En Islande et en Norvège, par exemple, décembre et janvier sont souvent considérés comme les mois où il y a le plus de chances d’en voir. Les nuits sont alors plus longues et le ciel est généralement dégagé.

Au Canada et en Alaska, la saison des aurores boréales commence fin août/début septembre jusqu’à avril/mai. Les mois d’hiver sont cependant souvent privilégiés car il y a moins de lumière pendant la journée, offrant ainsi davantage d’opportunités pour observer ce phénomène naturel.

En Laponie suédoise et finlandaise, la meilleure saison se situe entre septembre et mars également. Il faut toutefois être attentif aux phases lunaires qui peuvent perturber l’observation.

Plus au sud, en Islande ou au nord du Royaume-Uni (Écosse), on peut espérer voir des aurores lors des soirées équinoxiales (fin mars/début septembre).

Dans certains pays asiatiques tels que le Japon ou la Chine, les meilleures périodes vont généralement de décembre à février/mars, mais cela peut varier selon l’emplacement géographique précis.

Il faut s’assurer que les conditions météorologiques sont favorables et que la lune ne perturbera pas l’observation. Il faut privilégier des endroits situés loin des villes pour limiter la pollution lumineuse et avoir une vue dégagée sur le ciel nocturne.

Observer les aurores boréales peut être un moment exceptionnel, mais il faut planifier son voyage avec soin pour maximiser ses chances d’en voir.

Comment photographier les aurores boréales : conseils et astuces

Les aurores boréales sont un spectacle incroyable qui peut être capturé en photo pour immortaliser ce moment unique. Photographier les aurores nécessite quelques connaissances et équipements spécifiques.

Vous devez choisir le bon appareil photo. Un appareil avec une sensibilité ISO élevée ainsi qu’un objectif grand-angle permettent de capturer au mieux les lumières dansantes du ciel nocturne. Vous ne devez pas bouger.

Il faut s’assurer que l’appareil est correctement réglé pour obtenir la meilleure qualité d’image possible. Une ouverture plus large (f/1,8) permettra à l’appareil de capter davantage la lumière et donc des images plus nettes.

Il est aussi recommandé de prendre plusieurs photos à différentes vitesses d’obturation pour trouver celle qui sera la plus adaptée aux conditions météo et au niveau d’intensité des aurores visibles à l’œil nu.

Pour cela, il faut passer en mode manuel afin de pouvoir ajuster soi-même tous les paramètres tels que la vitesse ISO ou encore le temps d’exposition selon ses propres préférences.

La mise au point doit se faire manuellement en utilisant une lampe torche ou toute autre source lumineuse sur un objet situé à une distance similaire à celle des aurores.

Catégories de l'article :
News